Violence policière va être recherchée systematiquement

Der Rechtsstaat schreitet ein
L’état de loi fait des démarches

Cet automne, beaucoup de gens ont compris quelque-chose qui provoque entre-temps dans la forêt de Hambach un hochement fatigué: la police ( et ses compagnon*s d’armes travaillant*s directement pour RWE ) peut faire ce qu’elle veut. Ce ne sont pas des dérapages de sadiques, il a évidemment un système. Faut-il dissuader les autres et nous-mêmes de faire plus que « juste » protester ? Faut-il élever des écoterroristes violent*s ? Nous ne pouvons pas regarder dans leurs têtes.
Tant de personnes sont arrivées un peu naïvement dans la forêt avec l’intention d’utiliser leur droit démocratique de manifester, qui ont maintenant perdu toute confiance en l’état de droit, en raison de la répression. Plus…

C’est calme dans la forêt pour le moment – Un rapport intermédiaire

Chers Hambis, Je viens d’envoyer ce message à mon beau-frère. Il n’a pas besoin d’explication supplémentaire.

Salut X, j’entends que les déchets dans la forêt de Hambach t’inquiètent. À juste titre. Contrairement à ce que la police veut nous faire croire, c’est elle qui l’a créée lors des expulsions, quand les cabanes dans les arbres étaient éparpillées sur le sol de la forêt, ainsi que tout ce qui était dedans, y compris les fenêtres. Mais quelque chose a été fait entre-temps. Voilà un message du 14 octobre sur Twitter:

Aujourd’hui, on a nettoyé le Hambi #Hambiputz. @Oaktown1312 est rempli de morceaux de verre. Aidez Clumsy & Co avec des balais, des pelles, des râteaux, des brouettes, éventuellement des tamis, des sacs fermes ou similaires, des gants. Nous avons d’abord collecté les débris au même endroit. #HambacherWald #Hambibleibt.

Il y a beaucoup de gens qui marchent pieds nus, du moins en cet été sans fin. Tu peux voir toutes les photos d’avant l’expulsion: nulle part une pincée de déchets. Plus…

Les voies ferrées à charbon

Traduction d’un article dans Grünes Blatt N° 2011/2 :
www.gruenes-blatt.de/index.php/2011-02:Die_Kohlenbahnen
English version

Actions sur les voies ferrées

Des actions sur les voies ferrées ont une longue tradition dans le mouvement anti-nucléaire. Les transports des Castors ont avéré être une espèce de défaut de la cuirasse de l’industrie nucléaire, tels que le mouvement peut engager dans les chaînes de processus en cours de l’industrie nucléaire. En réponse aux protestations contre les transports nucléaires, le gouvernement rouge-vert ( ! ) a construit des lieux de stockage provisoire des déchets nucléaires sur les sites des centrales afin de minimiser ces transports autant que possible. Les transports par Castor restants, par exemple dans le Wendland, ont produit des points de cristallisation de la résistance. Des diverses stratégies d’action ont été développées, afin de bloquer le transport, de le rendre plus difficile, d’élever son prix matériel, mais en particulier son prix politique, et d’attirer l’attention du public sur le problème de l’énergie nucléaire en général. Il y avait des sit-in, des marches sur les voies, des actions de gravier et d’autres formes d’action créatives pour perturber le trafic ferroviaire, en particulier les transports des Castors.

http://www.ausgeco2hlt.de/klimacamp/wp-content/uploads/2013/08/2013_Gleise.klein_.jpg

Pour rendre disponible cette richesse d’expérience pour le mouvement anti-lignite naissant, il est sensé de prêter attention à l’importance stratégique et technique des voies ferrées à poids lourds dans la région rhénane des mines de lignite. À cette fin, l’article suivant pourrait contribuer. Plus…

50 000 célèbrent fin de déforestation – Forêt reoccupée et excavateurs bloqués

La manifestation, qui fut interdite par la police, a attiré plus de 50 000 personnes. Ce fut la deuxième année consécutive, que le déforestation est bloquée par moyen d’un procès du B.U.N.D. ( Les amis de la Terre en Allemagne ) et par des milliers d’activistes qui se sont mobilisé*s pour défendre la forêt et résister aux mines à ciel ouvert d’RWE. Plus…

Communiqué de presse du 5 octobre 2018

Communiqué de presse du 5 octobre 2018

Aujourd’hui, la Cour administrative supérieure (OVG, Oberverwaltungsgericht) a fait droit à l’instance dans le cadre d’une demande urgente de B.U.N.D. (Alliance pour l’environnement et la conservation de la nature, Allemagne e.V.) de suspendre le déboisement pour le moment. Une victoire d’étape, car la lutte pour la forêt est loin d’être gagnée. Qu’est-ce que cela signifie pour la forêt? Tout d’abord, la forêt est protégée par le tribunal et est préservée de l’abattage jusqu’à ce que la décision finale de l’OVG soit prise, si la forêt de Hambach tombe ou non sous la Directive habitats. Plus…

Communiqué de presse du 03/10/2018

Traduction en cours

Pour célébrer le jour de la fin – pour le moment – de l’expulsion à Hambi, RWE érige des clôtures et le camp de la prairie fait l’objet d’une descente

Nous sommes aujourd’hui mercredi, 03/10/2018, jour de l’unité allemande, une raison suffisante pour que RWE construise à nouveau une clôture. Dans et autour de la Forêt de Hambach.

L’expulsion de plus de 60 cabanes dans les arbres a commencé le 13 septembre. Hier mardi, le 2 octobre, après 19 jours, ça y est.

Au cours de la dernière semaine – contrairement au moment de repos promis après la mort de Steffen – les villages des cabanes dans les arbres restants ont été expulsés. L’opération était caractérisée par une négligence massive ainsi que par une intervention policière violente. Plus…

Pas d’élévateurs pour les expulsions – Clause d’exclusivité dans tous les baux

Le 18 septembre, les compagnies Gerken ( pas de version française de leur communiqué de presse ) et Cramer ( français ) ont retiré leurs plates-formes élévatrices de l’évacuation de la forêt de Hambach. Nous espérons que ce pas important et responsable va se répandre. Les deux sociétés avaient été informées de l’utilisation inappropriée de leurs appareils par des marcheurs attentifs. Nous les remercions pour ces conseils.
Dans leurs déclarations, les deux sociétés soulignent également qu’elles n’ont pas été informées à l’avance de l’utilisation prévue de leurs machines. C’est pourquoi nous recommandons pour la location de plate-forme élévatrice :

Clause d’exclusivité dans tous les baux – Pas d’utilisation pour les expulsions Plus…

Un journaliste est tombé d’un arbre et est mort – les activistes exigent un arrêt immédiat de l’intervention dans la Forêt de Hambach

deutsch | english | español

Un ami qui nous a accompagné dans la forêt depuis longtemps en tant que journaliste, est tombé aujourd’hui à Beechtown d’un pont suspendu de plus de 20 mètres de haut et est décédé. En ce moment-là, la police et RWE ont tenté d’expulser le village de cabanes dans les arbres. L’SEK était en train d’arrêter un activiste près du pont suspendu. Notre ami y était apparemment en route quand il est tombé. Plus…

Lettre ouverte aux employé*s d’RWE et au syndicat IGBCE

Cette lettre fut distribuée aussi à des syndicalistes, voir Action confusion marximale

Chers syndicalistes, chers employés de RWE,

Je vous écris en tant qu’activiste dans la Forêt de Hambach. Je sais qu’il y avait presque toujours de mauvais mots entre nous dans le passé. Mais on se demande si ça doit être comme ça.

Après tout, vous avez peur de ne pas pouvoir vous occuper de vous et de votre famille si vous perdez votre emploi. C’est plus que compréhensible. Et nous voulons que nos enfants et petits-enfants aient également une planète habitable. Cela peut être compréhensible pour vous.

En fait, comme nous, vous avez peur de RWE. Nous, parce qu’ils vont détruire nos maisons et notre avenir. Vous, parce qu’ils ne vous donneront peut-être plus ce dont vous avez besoin pour vivre. Nous pourrions avoir un adversaire commun. En fait, le rôle d’un syndicat a toujours été de représenter les intérêts des employés devant leur entreprise? Et soyons honnêtes, nous savons tous ce qui se passera dans les prochaines années. Tôt ou tard, RWE quittera le lignite et touchera des millions de compensations et d’indemnités. En tant que simple employé-e, vous ne verrez rien de tel. Et vous pouvez être sûr que personne au niveau de la direction ne rencontrera de problèmes existentiels.

Alors, commencez à faire ce qu’un syndicat devrait faire. Exigez de participer aux indemnités de licenciement, de continuer à être payé après la sortie du charbon, même quand ils n’ont plus besoin de votre main-d’œuvre (parce que, honnêtement, qui aime avant tout bosser?). Augmentez le poids de vos revendications avec des grèves ou des sabotages. Après tout, la semaine de 40 heures et le week-end n’ont pas été gagnés, les syndicats s’étant laissés aller aux entreprises.

Peut-être pourriez-vous simplement venir nous rendre visite et discuter autour d’un thé, d’une bière ou d’un jus de fruits de la façon dont nous pouvons nous aider les un-e-s les autres à conserver vos et nos moyens de subsistance? Peut-être que nous pouvons nous allier contre la société qui nous attaque et vous exploite? Et si non, pouvons-nous au moins essayer de comprendre nos peurs mutuelles et de réduire l’inimitié personnelle, même si nous sommes ensuite revenus de différents côtés?

Et peut-être que nous réalisons que nous voulons tous les deux le même monde? Un monde où vous avez même droit à une bonne vie si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas vendre votre travail en ce moment là?

Je ne veux pas que vous soyez nos ennemis. Nos ennemis s’appellent RWE et le capitalisme. Et vous en souffrez comme nous.

Mais si vous venez détruire nos maisons, nous nous défendrons. Pas par haine pour vous. Mais par nécessité. Je suis sûr que vous comprenez ça. Je suis sûr que si quelqu’un venait chez vous, vous volait votre maison et menaçait votre famille, vous vous défendriez avec tous les moyens disponibles. Et si quelqu’un-e essaie de détruire ma maison et menace ma famille (choisie), je recourrai également à tous les moyens pour y résister. J’espère que cela ne crée pas de problèmes entre nous.

Salutations optimistes, une activiste

Mise à jour sur la situation dans la Forêt de Hambach

Des informations importants

  • Nous assumons qu’entre le 22/08 et le 22/09 il y aura des expulsions, parce qu’on a reçu des informations, qui se focalisent spécifiquement sur cette période. Lisez Préparez-vous à empêcher les expulsions !
  • Il y a une veillé au croisement L276/L257 (Open Street Map). Cette veillé est une manifestation autorisée. La police n’a ni les droit des vous empêcher d’y aller, ni le droit de contrôler les identités des portes-paroles
  • Chaque dimanche il va y avoir une promenade en forêt guidé par des gens du coin et des pédagogues spécialisés dans la forêt
  • Ici les numéros importants: Presse: +49 177 925 0551
    Camp prairie: +49 157 8100 8614
    Village forêt Gallien: +49 152 13080071
    Forêt : +49 178 163 7325
    Division technique: 0663 0625 6846
    Équipe juridique: +49 177 1897053
  • En ce moment une personne est en prison. UPIII a été condamnée à 9 mois de prison ( jusqu’à Noël ).
  • Il va y avoir un camp de partage de maîtrises ( skillsharing camp ) du 22.09 jusqu’au 3.10