Fête de barricade avec du café, de l‘escalade et du gâteau etc. – Dimanche le 7 juin 2015

Invitation à la fête de barricade dans la Forêt de Hambach

Dimanche 7 juin, une petite fête aura lieu à l’entrée de la forêt près de l’ancienne bretelle d‘accès de Buir, à partir d’environ 12 heures sous la devise :

POUR LA FORET, POUR TOUS CEUX QUI L’AIMENT ET AVANT TOUT POUR SOI-MEME !

Nous voulons fêter avec vous une fête à la nouvelle barricade de tour – avec de la musique, un feu de camp et des casse-croûte. En outre, il y aura:

  • Maquillage
  • Escalade d’essai (aussi pour des enfants)
  • Peindre et pendre des banderoles
  • Construction de barricades (conviviales aux promeneur-euse-s)
  • Balançoire de géant
  • Cinéma d’extérieur (le soir)

En outre nous voulons vous informer sur la situation actuelle dans la Forêt de Hambach et sur ce qui se passe au sommet G7.
Passez et apportez si vous voulez un gâteau végan et des choses à griller (pas d’animaux morts, s’il vous plaît)!
Pour des questions éventuelles, vous appelez simplement au téléphone du pré.

INFO
Depuis le début des occupations, les barricades y sont un élément important. Elles visent, avant tout, à empêcher que le service de sécurité d’RWE puisse patrouiller en voitures par la forêt et à ralentir la progression de la police dans le cas d’évacuation. Pour cette raison on construit chaque fois, immédiatement après des engagements par RWE et la police, des barricades nouvelles.
Pour notre vie dans la forêt, cette mesure contribue considérablement à notre sentiment de sécurité. Car il se passent sans cesse des attaques par la sécurité d’RWE et de temps en temps aussi par la police, si des gens s’éloignent seulement du pré. Si nous allons par la forêt et travaillons par là aux cabanes dans les arbres, nous savons qu’il est impossible de nous surprendre avec un déploiement immense des forces de police tant que les barricades sont debout. Avant que la forêt se remplisse de police et de machines, il faut d’abord enlever les barricades, ce qui peut être ralenti à son tour par notre présence aux barricades.
Cependant, dans ce contexte il est problématique qu’aussi des promeneurs-euses pourraient se sentir empêché-e-s ou avoir le sentiment de ne pas être les bienvenu-e-s. Pour cette raison, nous voulons rappeler avec cette fête encore une fois à ce que les barris ne sont pas intentionnées comme une menace pour les promeneurs-euses, mais qu’elles peuvent apporter dans la forêt plus de calme du service de la sécurité et être des endroits de rendez-vous des activistes et des gens des alentours.

La semaine passée, une barricade en forme d’un bateau de pirate fut enlevée et au cours de cela trois gens furent posé-e-s pour 24 heures dans les cellules de police à Cologne jusqu’à ce que le procureur voie le cas et dispose leur libération immédiate. Le même jour, des gens de l’occupation commençaient à construire une nouvelle barricade habitable en forme d’une tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *