Occupation MⒶZ 46, déclaration de presse 26/10/2018

Il y a presque deux semaines ( 13/10/2018 ), un groupe d’entre nous a commencé à occuper à Manheim, ouvrant l’occupation de la MAZ ( Zone Ⓐutonome de Manheim ) 46 au coin des rues Friedensstrasse et Forsthausstrasse.

Ce qui a suivi a été douze jours de vie autonome, de développement de l’espace et de construction de relations avec les voisins. Au cours du week-end dernier, cependant, la répression du projet a été particulièrement sévère, la police assiégeant presque constamment l’occupation, nous refusant des approvisionnements et allant même jusqu’à frapper et arrêter certains de ceux qui tentaient de nous soutenir. Même un enfant, qui voulait nous passer des gâteaux secs, fut fouillé* ! Plus…

Pas de boulot sur une planète morte – Un excavateur de lignite occupé à Hambach

Pas de boulot sur une planète morte – Un excavateur de lignite occupé à coté de la Forêt de Hambach

fil d’info | deutsch | english | español

Tôt le matin du dimanche 21 octobre 2018, un groupe de activistes a occupé une fois de plus et a ainsi bloqué une excavatrice dans la mine de lignite. Les activistes ont grimpé pacifiquement et y ont apposé des banderoles disant « Pas de boulot sur une planète morte », soulignant une fois de plus que l’action est dirigée contre la mine de lignite et non contre le personnel.

Les gens voulaient faire prendre conscience du fait qu’un arrêt temporaire de la déforestation ne met pas fin à l’exploitation de lignite destructrice. La nature est en train d’être détruite, des villages démolis, la population forcée de déménager et des régions entières dévastées au détriment des générations à venir. Alors qu’ils se cachent continuellement derrière des contraintes extérieures d’intérêt public, l’extraction du charbon est poursuivie uniquement pour des intérêts privés. Plus…

Action confusion marximale

Hier, le 15 octobre, dans mines à ciel ouvert et les centrales électriques de RWE il y avait une grève. Il est difficile de dire si la grève semi-sauvage a été planifiée comme ça ( comme le déclare officiellement le syndicat, afin de ne pas être poursuivi en justice pour avoir dirigé une assemblée inopinée ), ou si le blocus des entrées d’usines et des routes d’accès était spontané.

Malheureusement, les gens aux piquets n’ayant pas d’endurance, ils ont laissé le champ à 11h00 au groupe d’action Confusion Marximal, bien que leur veillée ait été annoncée pour durer jusqu’à 14h00.

Le groupe d’action Confusion Marximal est apparu avec une bannière disant « expropriez les grands pontifes d’RWE – 300.000 € de compensation pour chaque mineur » (photo à suivre) et des dépliants avec le Lettre ouverte aux employé*s d’RWE et au syndicat IGBCE, publié en septembre peu de temps avant l’expulsion, pour rappeler les employés de la mine sur place aux grands grèves des mineurs de 1997 et leur offrir du soutien en cas des grèves ( même sauvages ), s’ils Plus…

Hambi continue et excavatrices arrêtées

Lisez le fil d’info du 14/10 pour les détails de l’action

Notre motivation pour la promenade dans la mine dimanche dernier

De longues semaines intenses, épuisantes et tristes sont derrière nous. La décision du tribunal de Münster apaise pour le moment le conflit autour de la Forêt de Hambach. Il est important pour nous de souligner que ce n’est pas simplement le résultat de la décision du tribunal, mais surtout de la résistance, des années de lutte et des activistes qui ont fait des efforts déterminés pour préserver la forêt à plusieurs niveaux.
Nous voulons montrer que la lutte pour le Hambi dépasse les frontières de la forêt. Plus…

Occupation à Manheim

Nous avons squatté à Manheim!

Il y a deux semaines, des gens ont été chassées de leurs maisons dans la Forêt de Hambach. Pendant que les protestations dans la forêt étaient au centre des préoccupations du public, la population locale est forcée déjà depuis des années de quitter les villages environnants. À Manheim aussi.
Plutôt que de ne concerner que les habitant*s, l’exploitation du charbon en Rhénanie est également un problème mondial. Plus…

Sauvetage de chauve-souris


11 oct. 2018

Action de sauvetage des chauve-souris
La forêt de Hambach est une zone de biodiversité comprenant de nombreuses espèces animales et végétales rares ou bien menacées, notamment le muscardin et la chauve-souris vespertilion de Bechstein, les deux protégés strictement. Ce biotope unique est en train d’être détruit par les activités d’extraction du lignite par la société RWE. Des activistes écologistes de BUND et de NABU et beaucpup d’activistes indépendant*s se battent pour protéger la forêt et ses espèces.

Le 6 octobre, au moins 50 000 personnes ont participé à une manifestation dans et autour de la Forêt de Hambach. L’une des principales raisons de cette indignation était qu’RWE, à part d’expulsion par la force des chauves-souris, RWE a fait délibérément détruire leurs lieux de nidification et hibernation avec des morceaux de plastique agrafés et du ruban adhésif. Cela signifie que les chauves-souris sont dérangées pendant leur saison de nidification, qui a généralement lieu chaque automne, et sont chassées de la zone, ou même enfermées.

Des activistes dans la forêt ont créé une équipe de sauvetage des chauves-souris courageuse, qui a pris toutes les mesures possibles pour protéger les chauves-souris Vespertilion de Bechstein de la famine et de la mort.

Le 23 octobre, @HambiBleibt a écrit: « Des grimpeuse*rs et des activistes travaillant ensemble pour la libération des animaux et un meilleur climat : 18 cavités ouvertes pour les chauves-souris, les muscardins, les hiboux et les autres animaux nichants et / ou hibernants dans des creux. Besoin de plus de volontaires, plus de 100 arbres sont encore bloqués ».

Lisez aussi notre page animaux menacés dans la forêt avec plus d’info sur le Vespertilion de Bechstein

Actuellement, une excavatrice à godets d’RWE est bloquée

Ce texte nous fut envoyé
Actuellement, une excavatrice de RWE est bloquée. Le 6.10.2018, des activistes près des roues à godets ont forcé le conducteur de l’excavatrice à arrêter la machine. Aujourd’hui, le 7 octobre, vers 11 heures, la police a tenté de délimiter une vaste zone autour de l’excavatrice. Les pompiers parlent aux activistes. Une expulsion de l’occupation ne va pas dans le sens de la police à cause de la proximité du bord de la pente creusée.

La résistance, la créativité et la détermination de nombreuses personnes différentes montrent que la police et RWE ont perdu le combat pour la forêt, non seulement politiquement à longe terme, mais également à l’heure actuelle. Pour que cela continue, les combats doivent être prolongés et emportés dans les villes, contre les actionnaires du groupe RWE, afin de défendre et de sécuriser les acquis et les nouvelles cabanes dans les arbres. La police est stupéfaite et consternée par l’énergie avec laquelle la forêt est envahie encore et encore. Aussi en semaine, les citoyen*s sont invité*s à rendre des visites dans la forêt pour aider les anarchistes et les autres habitants de la forêt.

Service de presse anarchiste Hambi


Droits photo: Service de presse anarchiste
p/a Centre social / Bureau de presse du Hambi Camp Manheim,
ou bien Media Point Hambach Forest

7 octobre, 17h00 Les activistes, qui avaient passé la nuit sous la roue de godets d’une excavatrice, ont librement quitté la mine d’RWE. Après plus de 27 heures !

Véhicules de Wasel ( supportent RWE ) brûlés

Nous avons trouvé cet article sur Indymedia ( https://de.indymedia.org/node/24859 ):

Quand vous avez expulsé Hambi, quand vous avez coupé ces arbres, quand vous avez détruit ces maisons, quand vous avez arrêté des gens, quand vous avez emmené nos amis en prison, avez-vous vraiment pensé que nous nous ne vengerions pas?
 
La société Wasel fut attaquée hier soir, avec six engins incendiaires placés sur six véhicules, parce qu’elle avait confié leurs machines à RWE, parce qu’elle permettait à la police d’expulser la forêt, parce qu’elle faisait partie d’un système que nous haïssions. Plus…

Fil d’info depuis le 2/10

deutsch | english | español

Dans la Forêt de Hambach, les habitant*s sont en train de reconstruire et d’essayer de restaurer l’écosystème de la forêt. Suivez sur twitter :
@hambiticker | @HambiBleibt | @EAHambi | #HambacherForst | #HambiBleibt | Occupations neuves : Schlupfwinkel ( cachette ) | Krähennest ( nid de corbeau )!
Si vous faites une nouvelle occupation, écrivez-nous sur Twitter, puis nous vous inclurons dans les listes et les cartes 🙂

8 novembre
14h04 @Tarzan99596976 La police est partie mais les biologistes sont toujours dans la forêt.
13h17 Police et gardes secu d’RWE dans le nord de la forêt, en documentant les cabanes et les structures sur le sol.
12h18 Le transport de prisionnièr*s de @manheimlebt vient d’arriver à Aix-la-Chapelle.
11h18 Trois personnes relâchées après leur arrestation, trois autres en route du Centre de détention Gesa. Le terrain est clôturé.
10h50 Vidéo en direct par @need_face
10h12 Toutes les personnes qui étaient à l’intérieur du squat @manheimlebt sont arrêtées et attendent d’être emmenées. @need_face
09h02 La police entre dans la maison. Elle est déjà sous le toit. Venez vite!
08h38 Quatrième annonce par la police, mais personne ne quitte la maison.
08h27 @manheimlebt : Nous sommes expulsé*s !! Venez vite à la Friedensstraße !!!

29 octobre
@EAHambi
Gesa_Support_AC @AcGesa

Manheimlebt‏ @manheimlebt :
20:03 Il semble que nous soyons à nouveau encerclé*s. Nous avons de la nourriture et de l’eau pour persévérer des jours ! A partir de maintenant, nous avons besoin de votre solidarité à l’extérieur. Occupez des autres lieus, invitez les flics à faire une promenade à pied ou en voiture, ou venez dire salut de la main. Tout ce qui occupe les flics nous aide !
15:53 La fête de rue a lieu à l’extérieur, nous sommes à l’aise à l’intérieur. Parce qu’on ne peut pas y aller! Photo : Salutations d’Evok depuis le toit, les flics s’ennuient à l’arrière-plan.
12:06 La fête de rue a été déplacée par la police au coin Forsthausstraße – Blumenstraße. En ce moment, 15 fourgonnettes autour de la maison – personne n’est dérangée pour le moment.

28 octobre

À propos de l’évacuation du Hamachbahn, entre autres: @EAHambi, p.e. :
20h59 @EAHambi Pendant plus de 7 heures la police ne donne pas d’eau potable aux gens dans le train d’RWE. Elles-ils sont forcé*s à boire maintenant l’eau de la toilette et ont peur de tomber malade.
13h59 @Manheimlebt : Proclamation de la zone autonome de Manheim 46 ! Venez, apportez des sacs de couchage et de la nourriture ( de l’eau en particulier ) et installez-vous dans la maison de vos rêves ( Occupez et reconstruisez !)
/blog/2018/10/26/occupation-maz-46-declaration-de-presse-26-10-2018/
09h21 @Manheimlebt : Jusqu’à présent, tout est calme ici. Pas de flics. Merci pour le soutien nombreux au cours des derniers jours et nuits.

27 octobre
Pas une vraiment bonne journée pour Coaliath à cause d’@Ende__Gelaende @PartagerCSympa.
Mais il ne faut pas oublier la maison assiégée à Manheim @manheimlebt
15h59 @Manheimlebt: Garfield est de retour sur le trône de l’anarchisme. Et beaucoup de monde nous rend la visite. Parce que #manheimlebt
09h35 La nourriture peut enfin passer !
Si nous avions des cartouches à gaz et du café, la journée serait presque parfaite ( selon les circonstances ) ⛾ ☺ #Manheimlebt #manheimisststabil #manheimbleibt #HambacherForst

26 octobre
Est-ce qu’on a déjà vu une telle chose ? La police contrôle les papiers et les sacs de TOUTES les personnes qui ont l’intention d’assister à une réunion officiellement approuvée. À cette fin, la gare de Düren a été bloquée, les passagèr*s d’un train spécial, parti à Prague, ont conduit directement à un parking fermé et la circulation des trains a été considérablement entravée. Bien qu’il n’y ait eu aucun danger ni que personne de cette foule ait commis un crime. Et bien qu’hier, un activiste de @Ende__Gelaende ait été acquitté à Cottbus. Plus à ce sujet.
Version texte seulement. Le ticker en direct avec photos complet de @Ti_Wag
Anett Selle, séquences vidéo de ce jour Point de contrôle de Düren #EndeGelaende

18:13 Le camp de @Ende__Gelaende est énorme. Peut-être qu’il y a plus de monde que jamais auparavant. Le @HambiBleibt et l’action policière d’aujourd’hui à la gare de Düren semblent en avoir motivé un peu plus que d’habitude. Demain sera passionnant !
17:06 Pour tous celles-ceux qui voyagent encore de Cologne à @Ende__Gelaende et veulent éviter le plus possible la chicane de la police: Rendez-vous à Horrem et prenez le train S19 jusqu’à Düren. Sortez à Merzenich. C’est à peu près aussi loin que depuis Düren mais avec moins de flics.
16h15 Le Verwaltungsgericht (tribunal administratif) d’Aix-la-Chapelle rejette la pétition urgente contre les actions et les contrôles de la police de @Ende__Gelaende à la gare de Düren. Communiqué de presse: http://www.vg-aachen.nrw.de/behoerde/presse/pressemitteilungen/32_181026/index.php… #EndeGelaende . Une plainte contre cela devant l’OVG Münster est possible. Sans effet suspensif.
14:27 La police fouille aussi les bagages de tous les militants de @Ende__Gelaende à la gare de Düren. Bien que, actuellement, seuls quelques-un*s partent volontairement pour se faire contrôler, la police est dépassée par la quantité de travail. La mesure prendra toute la journée.

12:26 Les militants de @Ende__Gelaende sont forcé*s de quitter la gare de Düren pour se rendre dans une vaste zone clôturée afin d’être contrôlé*s. Tout le monde s’assoit maintenant.
12:17 Le préfet de la police d’Aix-la-Chapelle, Weinspach, se trouve de l’autre coté de la piste pour se donner une impression de la situation.
12h15 Les participant*s de @Ende__Gelaende veulent maintenant quitter la gare en bloc, car les négociations avec la police ne mènent à rien. Les premièr*s descendant du quai maintenant.
12:13 La police menace @End_Gelaende d’expulser le quai, prétendante que la réunion ne sera plus tolérée. La police a mis des casques.
11h55 Des militants sont encore sur la piste. Il y a toujours des négociations pour savoir si tous leurs détails personnels doivent être déterminés ou non.
11:43 La police d’Aix-la-Chapelle tweete : Aux personnes dans le train spécial : À la gare de Düren, un poste de contrôle, approuvé par la loi sur la police vous attend. Cela signifie qu’elle veut contrôler toutes les arrivées. La base légale est prétendument la PolG (Loi sur la police).
11:26 L’humeur sur le quai est bonne. Un groupe de samba joue. Les activistes crient: « allons, allons €nde Gelände »
La police veut toujours que les activistes quittent le quai.
11:06 Les activistes @Ende__Gelaende à la gare de Buir attendent sur le quai jusqu’à ce qu’une démonstration spontanée soit enregistrée. Pendant ce temps, la police leur demande à quitter le quai pour « des raisons de sécurité ». Les gens ont peur d’être contrôlé*s.
10:59 La coordination de @Ende__Gelaende veut quitter la station directement à gauche pour se rendre au camp. La police veut l’autre direction. Il y a beaucoup de monde sur le quai.
10:44 Le train spécial est arrivé de @Ende__Gelaende à Düren. Les gens sortent lentement. Autour de la gare se trouve extrêmement beaucoup de police. Toutes les sorties sont bloquées par plusieurs cordons.
09:09 La police sécurise déjà la gare avec des clôtures et plusieurs centaines d’agent*s. Dans moins d’une heure, le train spécial arrivera ici avec les activistes d’#EndeGelände.

25 octobre
Ticker et rapport sur Twitter

Sans temps: Acquittement d’un activiste à Cottbus. Il était accusé d’intrusion. Son « crime »: en 2016, il a rejoint des milliers d’autres personnes dans le cadre d’une action #EndeGelaende dans une mine de lignite à ciel ouvert. Les jugements comme celui-ci sont indicatifs pour les autres tribunaux ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Jurisprudence )
22h30 6-7 fourgonnettes à la gare de Buir.
19h53 @Oaktown1312 écrit : Ce que nous avons entendu dire à propos de l’expulsion du camp @Ende__Gelaende la nuit dernière à Manheim : le maire de Kerpen et le chef des pompiers de Kerpen veulent évincer. La police d’Aachen dit non. Le maire rapporte ça au ministre de l’intérieur, Reul, qui décrète l’expulsion.
18h57 Deux personnes qui ont divulgué leurs données personnelles pendant l’occupation à Morschenich ont été autorisées à partir. Pour les autres, une fourgonnette à prisonniers arrive.
18h46 Les habitant*s du village semblent être assez favorables aux occupations. Pensent que la plupart des maisons sont cassées par la vacance de toute façon.
18h41 À Morschenich, il est assez détendu de l’extérieur, peu de police. Il est difficile de voir ce qui se passe sur le site. Une quinzaine de résidents locaux sont présents et expriment leur colère contre RWE et le déménagement forcé.
18h37 L’occupation de la rue Elsdorfer Straße 15 à Morschenich est presque terminée. Comme on me l’a dit, la police a cassé les fenêtres et fait sortir les occupant*s, qui sont actuellement détenu*s dans le garage pour être identifié*s et photographié*s.
15h53 Une nouvelle occupation vient d’être rendu public. Il s’agit de la maison Elsdorfer Straße 15 à Morschenich, l’un des deux villages menacés par la mine.
Nos salutations solidaires et les gens sont cordialement invité*s @ Lorien49307479
14h44 Nouvelles sur l’arrêt d’expulsion de la dernière maison à #manheimlebt. Avec son avocat, un occupant a déposé une requête contre l’expulsion. Un juge a ensuite parlé à la police, qui s’est éloignée jusqu’à la décision. Ce qui peut être faite à court terme. @SWeiermann
14h33 Les élévateurs et une partie de la police se sont retirés des maisons occupées. RWE cloue les maisons vides environnantes. Quelques gardes de sécurité sont autour.
14h10 À l’arrière de l’occupation à Manheim, 15 personnes sont parties dans le jardin. 5 ont grimpé sur un toit d’un garage. La police n’y a rien remarqué et a jeté les autres hors du jardin. #HambacherForst #hambibleibt #endagenda
13h36 La presse se trouve maintenant derrière une barrière devant l’occupation, attendante que l’unité spéciale des flics commence à préparer le matériel d’expulsion. La vue est bonne.
12h42 +++ ACTU #EndeGelaende a un nouveau camp, Stockheimer Landstraße 171, Düren-Stepprath,, Neuer Hof. La construction du camp a commencé. Ici, 4000 personnes peuvent dormir et aller ensemble pour arrêter le #Kohle! +++
12h28 Dans la maison toujours occupée à Manheim, deux élévateurs et la police grimpante arrivent. Pendant ce temps, un* porte-parole d’RWE donne des interviews. #hambibleibt #hambacherforst
11h43 En attente à la maison occupée. La police d’escalade était là, rien ne s’est passé depuis. #hambibleibt #hambacherforst
10h10 Situation juridique selon @Polizei_NRW_AC : le tribunal n’a pas émis l’ordre d’expulsion demandé par RWE, car un nom y doit figurer – et les noms ne sont pas connus. Selon la police, l’expulsion des maisons à Manheim sans ordre d’expulsion est possible grâce à la loi sur la police.
10h50 Sauf pour la maison avec les activistes sur le toit, devant laquelle se trouvent maintenant deux coussins de saut, les autres sont maintenant vides / expulsés. Un activiste est venu volontairement du toit d’une autre maison. #hambibleibt #hambacherforst #EndeGelaende
10h40 Malgré des bases juridiques incertaines, la police expulse actuellement les maisons occupées à Manheim. Une décision de justice n’était pas attendue. De cette façon, il est probable que des faits seront créés avant l’arrivée des activistes de @Ende__Gelaende.
10h27 La police n’a pas de raison réelle d’évacuer les maisons occupées à Manheim. Référence est faite au communiqué de presse dans l’après-midi. Il y aurait également d’autres motifs tels que la sécurité et l’infraction continue d’intrusion.
10h05 Environ 10 personnes sont assises sur l’un des toits des maisons occupées. RWE coupe les buissons autour de la maison pour permettre aux pompiers de mettre en place un coussin de protection.
09h52 Des parties du complexe de logements occupés contigus à Manheim ont déjà été expulsées. Certains militants sont venus volontairement. Environ 10 personnes sont encerclées dans la rue et des vérifications d’identité sont en cours.
09h39 À @hambicamp, les 50 premières personnes arrivent pour le camp @Ende__Gelaende. RWE a labouré le pré près du camp afin que personne ne puisse y camper. La police est entre-temps avec de nombreuses forces sur place et est également en train d’expulser les maisons occupées.

24 octobre

Un ticker détaillé avec des images de l’expulsion du camp d’Ende Gelände.
22h43 La police fait une annonce avec un mégaphone, ce qui est difficile à comprendre. Même officiel à côté de lui note « un peu calme ». Celui qui reste commet prétendument avoir commis une intrusion. Puis l’expulsion commence. @Ti_Wag
19h12 Lors de la séance plénière du camp @Ende__Gelaende, il est dit que la police veut expulser. Il n’y a pas de camping alternatif. L’offre est la suivante : le militant peut partir sans être contrôlé et avec de petites tentes uniquement. Les grands seront confisqués. #EndeGelaende @Ti_Wag
Après-midi L’initiative « Ende Gelände » érige son camp à Manheim. Le tribunal administratif d’Aachen leur avait auparavant interdit de camper à Niederzier, qui se trouve également à proximité de la fosse à ciel ouvert. Ensuite, elle a refusé la place offerte par la police d’Aachen sur la Merscher Höhe à Jülich. Trop loin du trou.
Matin Commission du charbon à Bergheim. Manif RWE / IGBCE avec des participant*s payé*s. Slogan: « Sans bons emplois, pas de bon climat ». De bons emplois sur un bateau en train de couler ?

23 octobre
@HambiBleibt écrit: « Des grimpeuse*rs et des activistes travaillant ensemble pour la libération des animaux et un meilleur climat : 18 creux ouverts pour les chauves-souris, les muscardins, les hiboux et les autres animaux nichants et / ou hibernants dans des creux. Besoin de plus de volontaires, plus de 100 arbres sont encore bloqués ».

22 octobre

22:57 Le tribunal de district de Cologne a rejeté cet après-midi la demande d’expulsion d’RWE! Faisons la fête 🙂 @manheimlebt
18:20 Vous êtes-vous demandé aujourd’hui aussi où il pourraient avoir plus de creux de chauves-souris fermés?
Check this out:
50.8801890,6.5538780 50°52’48.7″N 6°33’14.0″E
50.8807720,6.5546300 50°52’50.8″N 6°33’16.7″E
50.8807830,6.5534180 50°52’50.8″N 6°33’12.3″E
50.8817230,6.5560390 50°52’54.2″N 6°33’21.7″E
@Oaktown1312

21 octobre

21h33 Après que RWE a porté plainte pour expulsion et que les flics passent de plus en plus de temps dans la Friedensstrasse et arrêtent des personnes, nous pensons que l’expulsion proche des maisons occupées est probable.
Mise à jour: #manheimlebt (Allemand et anglais)
21h03 Après vérification de l’identité des deux personnes et fouille de la voiture, les flics se retirent.
20h59 Les flics ont tenté d’empêcher la livraison de nourriture à la maison occupée. Les données personnelles des deux personnes ont été vérifiées et la voiture fouillée.
20h41 Des flics sont à la maison jaune à Manheim, autour du fourgon de cuisine. @manheimlebt
@manheimlebt
16h11 Si tu veux visiter la mine aussi, n’oublie pas de la peinture rose pour l’excavatrice. Ça va les assommer 😉
https://twitter.com/bst_hh/status/1054012367489716224/photo/1
15h00 Fin de l’occupation des excavatrices. 3 personnes lâchées, 2 en détention. RWE appelle l’action « extrêmement dangereuse ». Nous disons : beaucoup moins que continuer l’extraction de combustibles fossiles. La police a déclaré que ce n’était pas dangereux.
14h00 Un activiste, qui s’est approché des maisons occupées à Manheim, est jeté à terre par la police et emmené.
13h53 Police grimpante en action. Cependant, 4 activistes ont gravi le niveau supérieur de l’excavatrice. En ce moment, elle est déjà arrêtée depuis 8 heures!
12h20 Situation inchangée.
10h50 Communiqué de presse Pas de boulot sur une planète morte – Un excavateur de lignite occupé à Hambach
08h55 Soleil s’est levé sur la mine à ciel ouvert de Hambach. Les gens chantent sur l’excavateur. Après un communiqué par la police, un journaliste accompagnant quitte l’excavatrice et est emmené. Trois journalistes se retirent depuis le bord du trou après s’être entretenus avec la police.
08h35 Les activistes sont toujours là en occupant l’excavatrice près du Krähennesthune ou bien nid de corneilles ). Appel pour du support et de la presse !
06h19 Occupation d’une excavatrice. Elle est arrêtée!

18 octobre

17:54 La police a quitté Manheim.
17:24 Secu guards sitting behind our garden! In information says that it should be about us today!
16:30 Police get out of their cars and immediately start provoking with dogs and pepper spray to push away peaceful activists because they stand in solidarity with the encircled people!
16:30 Police escalates and arrests 4 activists. Use of dogs and pepper spray, without any provocation.
~16:00 People from the occupied house at #Friedenstrasse in #Manheimlebt are prevented by security guards from looking for useful furniture in a dumpster. They hold the activists and call the « administrative assistance » of their comrades in arms, the police.
13:53 Another dead bat found in trees closed by #RWE. Also the reluctance on the side of RWE and their city administration of Kerpen to reopen them is an attempt to destroy the population of #protectedspecies making it easier for the company to win the present @bund_net court case, if their “conservation” efforts kill off remaining endangered species in #HambacherForst
12:11 Bat Rescue. After 2 weeks RWE & city of Kerpen still have not reopened the tree habitats with animals trapped outside & inside. Activists are heading out to remove the plastic still blocking access to hundreds of trees
Today demolition of the very old Immerath Mill. RWE had kept the date secret until the end. Now, according to some information, they feared an occupation during the upcoming action of Ende Gelände.

17 octobre

Approximately 100 RWE employees and members of the trait union IGBCE mobbing in front of the house of Antje Grothus, who has been campaigning for years for the social compatibility of the inevitable structural change in the Rhenish lignite mining area. The chairman of the works council and the local union Walter Butterweck wanted to « spontaneously » bring 100 protesters to the store. “Accidentally” the police guided them past the house of Antje Grothus on the way back. That is certainly unique in the history of the law of assembly.
Statement by Antje Grothus.
#SolimitAntje

14 octobre
Voir aussi la déclaration des participant*s.

16h30 Toutes les personnes sont recueillies et conduites au camp.
14h07 Les gens emmenés par les flics du puits à ciel ouvert à Niederzier. Photos et empreintes digitales sont prises.
12h45 Les flics emportent les activistes.
12h25 Les flics emmènent les gens à leur voiture pour une photo
10h58 Un bus d’RWE / de la police arrive.
10h45 La police est présente depuis une demi-heure, mais jusqu’à présent aucune communication de leur part.
09h30 Un employé de RWE vole une bannière des activistes.
09h08 20 personnes encerclées par des gardes de sécurité, les autres quittent la mine sans problèmes.
08h43 L’excavatrice est arrêtée.
08h25 Env. 30 personnes dans le puits à ciel ouvert, sur le chemin de la excavatrice.

8 octobre

9h00 Prochain beau message : Pas d’expulsion de la prairie aujourd’hui. Kurt Claßen ( propriétaire la prairie devant la forêt de Hambach ) s’exprimera demain.
8h00 La police semble être sérieuse : on ne voit plus fourgonnettes quand on se lève. Étonnant à quelle vitesse on peut « s’habituer » à une répression constante… Pourquoi cette mission était-elle nécessaire ?

7 octobre

nuit Il y a encore des endroits pour dormir dans la forêt. Que ce soit des plates-formes ou des hamacs, les arbres sont toujours debout. Alors viens !
17h00 Les activistes, qui avaient passé la nuit sous la roue de godets d’une excavatrice, ont librement quitté la mine d’RWE. Après plus de 27 heures !
16h30 Les gens grimpent aux arbres et rouvrent les cavités de chauve-souris fermées par RWE. Plus
16h00 Une excavatrice au plus haut niveau de la mine à ciel ouvert est toujours bloquée!
16h00 Le ministre de l’intérieur d’NRW, Reul, a annoncé que la police se retirera complètement de la « zone dangereuse » lundi ( demain ). Quelle campagne complètement inutile !
16h00 Inspection du lieu de crime par un groupe assez grand au nord, derrière le SecuPunkt, à coté de la Forêt de Hambach. Voici les restes de nos cabanes dans les arbres!
15h00 L’orchestre «Lebenslaute» joue une deuxième fois aujourd’hui. Cette fois-ci dans le village détruit de maisons dans les arbres Oaktown.
15h00 Pendant ce temps à Cologne : la démo RabAZ est lancée !
14h00 De nombreuxses participant*s de la promenade de dimanche errent librement dans la forêt et assistent à la construction de nouvelles occupations et de nouveaux barricades.
12h30 La promenade en forêt commence! Sans aucun problème on entre à la forêt!
11h50 Malheureusement, nous avons dû faire demi-tour à cause de la police. La cabane de #Pödelwitz arrivera quand-même dans la #HambacherForst ! Ce n’est pas si facile de nous intimider. On se voit à la promenade en forêt.
11h50 Le blocus de la ligne ferroviaire Hambachbahn de la mine par Lebenslaute a été expulsé. Les papiers sont contrôlés et des interdits de revenir sont prononcées. La police semble toujours être active.
11h00 L’orchestre Lebenslaute paralyse la ligne ferroviaire d’usine Hambachbahn et chante fort, tandis que des participant*s pour la promenade forestière affluent de la gare de Buir.
matin De nombreuses personnes ont trouvé un nouveau logement ( temporaire ) dans la Forêt de Hambach et sont maintenant réveillées par la bruine.
10h42 Nous sommes à l’événement d’escalade Solidarität! au Neumarkt à Cologne pour le marathon @RheinEnergie. RWE est propriétaire à 20% de RheinEnergie, qui produit plus du tiers de son électricité en lignite sale et exploite la centrale au charbon Merkenich à Cologne.

6 octobre

Pour l’action d’Ende Gelände et Aktion Unterholz the hottest news are here: Twitter de Ende Gelände et Aktion Unterholz

Résumé incomplet de la situation dans la forêt:
Barrières de bois mort à nouveau sur tous les chemins et toutes les pistes, y compris sur les nouvelles !
Un nombre incroyable de personnes dans la forêt
Continuation active de la construction et l’aménagement confortable de nouvelles occupations
L’action du hamac d’Ende Gelände s’est déroulée de manière détendue
De nombreuses personnes ont dormi dans la forêt
La veillée (à côté de la scène / rallye) a survécu et n’a pas été envahie.
Aussi au HambiCamp à Manheim, un nombre incroyable de campers, de tentes, de personnes…
La foule ne s’arrache pas. Certains doivent marcher 8 km pour se rendre au rallye – c’est quoi ce bordel ?!
Il y a de bonnes boissons dans les coulisses 😉
léger surmenage pour certains activistes
solidarité incroyable ! Merci ! Wow ! Quel signe fort !

14h03 Message sur twitter : 50.000 personnes à la manif à côté de la forêt !
14h00 Manif #hambibleibt à partir de la Richardplatz à Cologne.
12h02 La police a bloqué la sortie vers Merzenich « pour éviter des bouchons sur l’autoroute » et de cette manière ells a créé un. Maintenant, elle est en train de débloquer le chemin. image
10h04 Annonce à la gare principale de Cologne, les voyageurs à destination de Buir peuvent également utiliser les trains RE. D’Horrem, un service de navette pour Buir a été mis en place.
10h00 477 venant de l’A4 complètement bloqués. La police n’autorise personne au rond-point à se rendre à Buir ou à Manheim. #hambibleibt #hambacherforst
09h35 La police tente d’arrêter des personnes à l’entrée de Buir. Ils devraient garer leur voiture et ensuite marcher environ 10 km…

5 octobre

13h33 Un nouveau trépied dans la partie orientale de la forêt est en train d’être expulsé, des activistes menotté*s. Des gens venant du côté est ne sont pas permis à entrer dans la forêt, le côté ouest est sans police. Actif. Eloignée en direction de Securoad. Presse, allez par là s’il vous plaît!
11h30 Malgré l’arrêt de la déforestation, RWE déclare l’est de la forêt « enceinte de l’usine » et construit des barrières.
11h10 À côté d’un terre-plein nouvellement érigé, les gardes de sécurité de RWE agissent de manière agressive contre une manifestation.
11h00 L’Oberverwaltungsgericht ( tribunal administratif supérieur ) à Münster interdit pour le moment d’abattre des arbres dans la forêt de Hambach! Communiqué de presse OVG

4 octobre

19h00 La police a renforcé sa présence pendant la soirée. Sur la route de Secu, environ 30 fourgonnettes, à DeathPop un projecteur. Intensification des contrôles d’identité et des bagages entre la vigile et la forêt, un char d’expulsion a été repéré et des arrestations non confirmées. De plus, près de Morschenich, de la police renforcée semble être en route.

3 octobre
Communiqué de presse du 03/10/2018

2 octobre

20:20 La dernière personne à BlackSocks a probablement été prise de l’arbre.
17:02 Seule une poignée de flics à BlackSocks
16:15 Sur BlackSocks, toutes les plates-formes sont détruites, au moins une personne dans la cime des arbres. Ghost Town est complètement expulsé. Fenrir et QualityLand structures de sol détruites. Il y a aussi des expulsions de personnes sur des arbres.
12:27 La police verse à nouveau de l’eau à Fenrir
12:05 Une chargeuse frontale arrive et le lieu est entourée de ruban de signalisation.
11:57 L’expulsion de Fenrir vient de commencer.
11h45 Des flics assaillent les barricades sous Fenrir 2.0. Encerclez les activistes dans le cercle.

Continuation 25/09 – 01/10