Action confusion marximale

Hier, le 15 octobre, dans mines à ciel ouvert et les centrales électriques de RWE il y avait une grève. Il est difficile de dire si la grève semi-sauvage a été planifiée comme ça ( comme le déclare officiellement le syndicat, afin de ne pas être poursuivi en justice pour avoir dirigé une assemblée inopinée ), ou si le blocus des entrées d’usines et des routes d’accès était spontané.

Malheureusement, les gens aux piquets n’ayant pas d’endurance, ils ont laissé le champ à 11h00 au groupe d’action Confusion Marximal, bien que leur veillée ait été annoncée pour durer jusqu’à 14h00.

Le groupe d’action Confusion Marximal est apparu avec une bannière disant « expropriez les grands pontifes d’RWE – 300.000 € de compensation pour chaque mineur » (photo à suivre) et des dépliants avec le Lettre ouverte aux employé*s d’RWE et au syndicat IGBCE ( pas encore traduit ), publié en septembre peu de temps avant l’expulsion, pour rappeler les employés de la mine sur place aux grands grèves des mineurs de 1997 et leur offrir du soutien en cas des grèves ( même sauvages ), s’ils Plus…

Hambi continue et excavatrices arrêtées

Lisez le fil d’info du 14/10 pour les détails de l’action

Notre motivation pour la promenade dans la mine dimanche dernier

De longues semaines intenses, épuisantes et tristes sont derrière nous. La décision du tribunal de Münster apaise pour le moment le conflit autour de la Forêt de Hambach. Il est important pour nous de souligner que ce n’est pas simplement le résultat de la décision du tribunal, mais surtout de la résistance, des années de lutte et des activistes qui ont fait des efforts déterminés pour préserver la forêt à plusieurs niveaux.
Nous voulons montrer que la lutte pour le Hambi dépasse les frontières de la forêt. Plus…

Retour à la maison de Hambi, et maintenant ? Lieux et initiatives nécessitant ton soutien

Remarque : cette liste est incomplète et peut être étendue. Ell est conçue pour vous aider à rester actif chez vous et pour montrer qu’il y a partout des lieux, des espaces ouverts et des protestations qui nécessitent du soutien. Pas encore traduit

Allemagne:

Trebur, bei Frankfurt, Waldbesetzung gegen Autobahnauffahrt zu Flughafen, https://treburbleibt.blackblogs.org

Pödelwitz– près de Leipzig, mine à lignite, village doit céder.
https://www.bund-sachsen.de/poedelwitz-bleibt/

Do not forget your local climate group, or found one!
https://www.ende-gelaende.org/de/mitmachen/ortsgruppen/

Let’s organize http://www.ausgeco2hlt.de/mitmachen/lets-organize/

Overview of open spaces threatened by eviction in Germany Freiträume Blackblogs
e.g. Plus…

Le problème de Kurt Claßen – propriétaire du pré

Le camp sur la prairie, qui serve de camp de protestation et de résistance et de lieu de rencontre important pour les activistes depuis le début de l’occupation de la forêt, doit maintenant être évincé. Kurt Claßen, propriétaire du terrain situé à la lisière de la forêt et camarade dans la lutte pour la préservation de la forêt de Hambach, a déposer une plainte avec l’aide de son avocat contre l’expropriation forcée, qui fut ordonnée par le gouvernement du district d’Arnsberg et demandée par RWE. Cette plainte retardera le procès pour le moment. Selon une lettre de Kurt Claßen sur l’illégalité de l’ordre issue par l’autorité des bâtiments, représenté par le gouvernement, l’expulsion menaçante risquerait de priver les activistes de l’infrastructure nécessaire aux réunions. Cela viole le droit fondamental à la liberté de réunion Plus…

Occupation à Manheim

Nous avons squatté Manheim!

Il y a deux semaines, des gens ont été chassées de leurs maisons dans la Forêt de Hambach. Pendant que les protestations dans la forêt étaient au centre des préoccupations du public, la population locale est forcée déjà depuis des années de quitter les villages environnants. À Manheim aussi.
Plutôt que de ne concerner que les habitant*s, l’exploitation du charbon en Rhénanie est également un problème mondial. Plus…

Sauvetage de chauve-souris


11 oct. 2018

Action de sauvetage des chauve-souris
La forêt de Hambach est une zone de biodiversité comprenant de nombreuses espèces animales et végétales rares ou bien menacées, notamment le muscardin et la chauve-souris vespertilion de Bechstein, les deux protégés strictement. Ce biotope unique est en train d’être détruit par les activités d’extraction du lignite par la société RWE. Des activistes écologistes de BUND et de NABU et beaucpup d’activistes indépendant*s se battent pour protéger la forêt et ses espèces.

Le 6 octobre, au moins 50 000 personnes ont participé à une manifestation dans et autour de la Forêt de Hambach. L’une des principales raisons de cette indignation était qu’RWE, à part d’expulsion par la force des chauves-souris, RWE a fait délibérément détruire leurs lieux de nidification et hibernation avec des morceaux de plastique agrafés et du ruban adhésif. Cela signifie que les chauves-souris sont dérangées pendant leur saison de nidification, qui a généralement lieu chaque automne, et sont chassées de la zone, ou même enfermées.

Des activistes dans la forêt ont créé une équipe de sauvetage des chauves-souris courageuse, qui a pris toutes les mesures possibles pour protéger les chauves-souris Vespertilion de Bechstein de la famine et de la mort.

Lisez aussi notre page animaux menacés dans la forêt avec plus d’info sur le Vespertilion de Bechstein

Documentation et répression

par notre Legal Team

Nous, le comité d’enquête EA, appelé aussi Legal Team, souhaitons documenter les comportements illicites et la violence de la part de la police ou des employés d’RWE. Avec ces données, nous essayons d’utiliser l’attention portée à la campagne d’expulsion dans la Forêt de Hambach afin de mieux faire connaître le sujet de la violence par la police et de la répression. Écrivez nous legalsupporthambi@nullriseup.net

Plus…

Plainte contre l’expulsion immédiate et complète du camp de protestation à la Forêt de Hambach !

Pour le 9 octobre, l’expulsion immédiate et complète du camp de protestation sur le pré de la forêt de Hambach a été annoncée. Kurt Claßen, le propriétaire du pré, a présenté la plainte ci-dessous contre ce projet.
Mise à jour : l’expulsion a été annulée.

 
« Monsieur le Premier ministre,
Mesdames et Messieurs du gouvernement de la Rhénanie du Nord-Westphalie,

Au fil du temps et dans l’exercice des droits consacrés par la Constitution, une plainte fut déposée aujourd’hui auprès du département de l’inspection des bâtiments du district de Düren contre l’intention du régime d’NRW d’expulser immédiatement et complètement le camp de protestation à la Forêt de Hambach.

Si ce droit de plainte garanti par la Constitution serait ignoré et que demain l’expulsion complète et immédiate du camp de protestation commencerait, le régime NRW doit supposer qu’immédiatement après demain, l’arrêt immédiat et complet de la mine à ciel ouvert de Hambach sera imposé, sinon seulement plus tard.

Meilleures salutations
Kurt Claßen, 8/10/2018 »

Actuellement, une excavatrice à godets d’RWE est bloquée

Ce texte nous fut envoyé
Actuellement, une excavatrice de RWE est bloquée. Le 6.10.2018, des activistes près des roues à godets ont forcé le conducteur de l’excavatrice à arrêter la machine. Aujourd’hui, le 7 octobre, vers 11 heures, la police a tenté de délimiter une vaste zone autour de l’excavatrice. Les pompiers parlent aux activistes. Une expulsion de l’occupation ne va pas dans le sens de la police à cause de la proximité du bord de la pente creusée.

La résistance, la créativité et la détermination de nombreuses personnes différentes montrent que la police et RWE ont perdu le combat pour la forêt, non seulement politiquement à longe terme, mais également à l’heure actuelle. Pour que cela continue, les combats doivent être prolongés et emportés dans les villes, contre les actionnaires du groupe RWE, afin de défendre et de sécuriser les acquis et les nouvelles cabanes dans les arbres. La police est stupéfaite et consternée par l’énergie avec laquelle la forêt est envahie encore et encore. Aussi en semaine, les citoyen*s sont invité*s à rendre des visites dans la forêt pour aider les anarchistes et les autres habitants de la forêt.

Service de presse anarchiste Hambi


Droits photo: Service de presse anarchiste
p/a Centre social / Bureau de presse du Hambi Camp Manheim,
ou bien Media Point Hambach Forest

7 octobre, 17h00 Les activistes, qui avaient passé la nuit sous la roue de godets d’une excavatrice, ont librement quitté la mine d’RWE. Après plus de 27 heures !