Communiqué de presse du 03/10/2018

Traduction en cours

Pour célébrer le jour de la fin – pour le moment – de l’expulsion à Hambi, RWE érige des clôtures et le camp de la prairie fait l’objet d’une descente

Nous sommes aujourd’hui mercredi, 03/10/2018, jour de l’unité allemande, une raison suffisante pour que RWE construise à nouveau une clôture. Dans et autour de la Forêt de Hambach.

L’expulsion de plus de 60 cabanes dans les arbres a commencé le 13 septembre. Hier mardi, le 2 octobre, après 19 jours, ça y est.

Au cours de la dernière semaine – contrairement au moment de repos promis après la mort de Steffen – les villages des cabanes dans les arbres restants ont été expulsés. L’opération était caractérisée par une négligence massive ainsi que par une intervention policière violente. Plus…

Fil d’info 25 sept. – 1er oct.

deutsch | english | español
Il est possible, que la version allemande est plus actuelle.

Streams réguliers @anettselle

1er octobre

20:47 Entre-temps, Ghost Town est encerclé par quatre rampes de projecteurs et deux chars d’expulsion.
20h00 Un observateur parlementaire est sur le chemin de Ghost Town.
18h52 Presse venez à Ghost Town s’il vous plaît! La police ne laisse pas entrer de l’eau, les bouteilles sont vidées devant les occupant*s et jetées dans la forêt. Flic responsable : Qui veut boire doit d’abord sortir, derrière la rubalise.
17h00 L’opération sur la prairie est terminée et les gens y retournent.
16h11 RWE provoque des destructions massives à la prairie.
15h50 À Ghost-Town, la paix est revenue.
15h45 De plus en plus de machines de nettoyage d’RWE apparaissent à la prairie. En outre, il y a des contrôles d’identité et des fouilles de bagage. Plus…

Un journaliste est tombé d’un arbre et est mort – les activistes exigent un arrêt immédiat de l’intervention dans la Forêt de Hambach

deutsch | english | español

Un ami qui nous a accompagné dans la forêt depuis longtemps en tant que journaliste, est tombé aujourd’hui à Beechtown d’un pont suspendu de plus de 20 mètres de haut et est décédé. En ce moment-là, la police et RWE ont tenté d’expulser le village de cabanes dans les arbres. L’SEK était en train d’arrêter un activiste près du pont suspendu. Notre ami y était apparemment en route quand il est tombé. Plus…

Fil d’info 18-24 septembre 2018

deutsch | english | español

Il est possible, que la version allemande ou anglaise sont plus actuelles

Streams réguliers @anettselle

+ 25 septembre.

24 septembre

20h19 Statut actuel Kleingartenverein : Les dernières machines se retirent. Tous les restes de cabanes sont enlevés. Une cabane est encore debout avec plusieurs personnes et des personnes sporadiques sur des traverses / arbres. Police avec une installation de projecteur et environ 50 keufs sur le site.
19h50 La police annonce qu’elle fermera ses portes aujourd’hui à KGV.
19h29 À Kleingartenverein encore expulsion avec le projecteur en marche.
18h57 Les trains bloqués ont repris leur course depuis 17h30. Onze activistes ont été détenus. Les gens les attendent déjà et d’autres devant le GeSa Aachen. Dans l’ensemble, les trains de charbon ont été bloqués pendant environ 8 heures. Plus…

ALERTE: Expulsion des cabanes dans les arbres commandée à partir de ce jeudi jeudi 13/10

Selon des informations du WDR, l’expulsion de #HambachForest Treehouses a été ordonnée par la ministre de la construction en NRW à partir de ce matin du jeudi 13 septembre. Soi-disant pour la sécurité des occupant*s à cause du danger d’incendie. C’est annoncé que ce sera l’une des plus grandes opérations de police dans l’histoire de NRW.
Au cas où des habitant*s de la forêt voudraient encore donner leur identité et contester l’expulsion par le biais du système judiciaire, veuillez nous écrire par courrier, nous pouvons alors vous envoyer un brouillon que vous pouvez remplir et envoyer au Verwaltungsgericht = tribunal administratif à Cologne.

Pour les actualités, allez au fil d’info

Communiqué de presse – 11/09/2018

À propos de « bandes de sécurité » possibles et d’une attaque présumée aux cocktail Molotov

Le gouvernement du land de Rhénanie du Nord-Westphalie utilise, semble-t-il, n’importe quel excuse pour légitimer la destruction de la forêt de Hambach, vieille de 12 000 ans.

Nous avons reçu des informations selon lesquelles la police envisage de dégager une « bande de sécurité » le long de la L276, aussi connue sous le nom de route Secu, malgré l’arrêt de la coupe jusqu’au 14 octobre. Cela signifierait le défrichement de tout le sous-bois de la lisière de la forêt sur une bande de plusieurs mètres de large.

L’arrière-plan de leur décision de défricher des centaines de mètres carrés est une attaque présumée aux machines de déforestation de RWE, avec des pierres et un cocktail Molotov, au petit matin du 10 septembre.

Cependant, la preuve concernant cette attaque alléguée est discutable.

Un-e journaliste qui se trouvait sur la scène du crime a déclaré peu après :

« Il y avait une sorte de liquide sur le sol, mais il n’y avait nulle part de verre brisé, de bouteilles ou d’autres contenants. Habituellement, la police ne retirait pas les preuves lors de la photographie des lieux du crime, mais ici il n’y avait rien à trouver. »

Le reportage exagéré sur cette attaque présumée cette attaque présumée, qui n’a causé que des dommages superficiels aux machines d’RWE et aucune blessure personnelle, n’est rien d’autre qu’une distraction des véritables délinquants, à savoir le géant énergétique RWE, le gouvernement de Rhénanie du Nord-Westphalie et sa bande de casseurs en uniforme, dirigée par le ministre de l’Intérieur Herbert Reul (CDU).

Pendant les violentes émeutes autour de l’occupation de la Forêt de Hambach, il est devenu clair de quel côté c’était la faute. Jusqu’à présent, les forces de la police ont fait plusieurs attaques contre des activistes, des partisan*s et des représentant*s de la presse. Parmi eux, le chauffeur d’une cuisine mobile, menacé par des armes à feu pointées à son visage, et un militant pacifique, qui a dû être hospitalisé à cause d’un bras cassé.

Le ministre de l’Intérieur de NRW, Herbert Reul (CDU), responsable de la violence, utilise les armes de l’État pour protéger les intérêts du géant énergétique RWE et du lobby du charbon, alors qu’il attaque les droits civils, la liberté de manifestation, la liberté de réunion et la liberté de mouvement.

Toutes les attaques contre RWE et leurs protecteurs parrainés par l’État émergent donc dans le contexte de l’autodéfense contre la destruction de la nature, des habitats, du climat mondial et la répression brutale des protestations civiles ou de la justice climatique par la police.

Bien que pas toutes les personnes impliquées dans la lutte pour la conservation de la forêt et la sortie immédiate du charbon ne soient d’accord avec les tactiques militantes de certains activistes autonomes, il est évident qu’une grande variété de tactiques de résistance sont inestimables et non seulement légitimes pour la conservation de la Forêt de Hambach.

Nous avons besoin de nouveau matériel d’escalade, de communication et d’autres choses

Après la destruction de nombreuses espaces de vie et infrastructures, nous avons de toute urgence besoin de ce qui suit. Attention: La plupart des choses risque d’être confisquée par la police, alors essayez de venir tard le soir et évitez les routes directes. Si vous avez des questions, appelez-nous : +49 152 1308 0071

Cette liste est mise à jour en permanence.

  • Harnais d’escalade, mieux équipé avec les accessoires nécessaires. Avec la liste suivante, vous pouvez aller dans un magasin d’escalade et obtenir de l’aide. Le prix total pour un harnais avec équipement sera d’environ 80 euros. Voir aussi Wikipedia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Matériel_d’escalade
    • Baudrier, taille M-L
    • Quatre mousquetons à vis, deux petits, deux HMS
    • Descendeur en huit
    • 7m cordelette 6mm
    • 7m corde dynamique, env. 9-10mm
    • Optionnel: 10m sangle
    • Optionnel: mousqueton à vis
    • Optionnel: poulie tandem
  • Un smartphone avec une bonne autonomie de batterie, s’il vous plaît apportez-le à Gallien
  • Des portables et cartes SIM excédentaires
  • Des talkies-walkies. La prairie, Gallien et Lorien seraient heureux d’en avoir. Peut-être aussi d’autres villages, pas de réaction jusqu’à maintenant.
  • Radios de poche pouvantes capter 87 MHz et plus.
  • Batteries
  • Lampes frontales, jumelles
  • Tentes, bâches, hamacs
  • Matériel médical ( p.e. huile essentielle d’arbre à thé, pastilles pour la gorge )
  • Des vélos et cadenas en U
  • Matériaux de construction : cordes de toutes sortes, lignes de pêche, tout
  • Écharpes tubulaires, vêtements de camouflage
  • Des fringues pour bébés, animaux en peluche pour une installation artistique
  • Draps de lit, peinture, pinceaux, peinture en aérosol, feutres
  • Pointeur laser

Le jour X est là. Que peux-je faire ?

Attention Cet article fut publié le 8 septembre. La situation s’est changée, pour les actualités veuillez aller au blogue, s.v.p. Mais pour le reste, le continu de cet article est encore actuel.

Edit: Maintenant, que la police est à nouveau dehors de la forêt, on ne sait pas encore quand sera expulsé et coupé. Néanmoins, les barricades et les structures de sol ont disparu et nous ne savons pas encore quand la police et RWE reviendront dans la forêt. Cependant, le début de la déforestation est remis au 14 octobre. CELA NE SIGNIFIE PAS QU’ILS NE VONT PAS EVINCER! Alors, venez apporter du matériel de construction, de la nourriture de siège durable et une bonne humeur radicale.

Le jour X est là! Les structures de sol de l’occupation de la forêt ont déjà été détruites, les premières cabanes dans les arbres aussi et LE PREMIER ARBRE EST TOMBÉ. L’expulsion signifie toujours l’abattage aussi, ce qui signifie qu’au plus tard en ce moment, nous devons être actifs et essayer de prévenir et de perturber les expulsions et la déforestation de diverses manières.

Viens dans la forêt, seul-e ou avec ton groupe d’affinité, où bien réalise des actions de solidarité (actions d’escalade, peinture de bannières, affiches, sabotage, démonstrations, conférences… peu importe, tout va!) Et fais connaître la destruction de la Forêt de Hambach – une forêt vieille de 12000 ans et lieu de résistance au lignite et au système capitaliste, qui est une épine dans l’œil affamé de l’état constitutionnel allemand.

Comment peux-je arriver dans la forêt ?

Actuellement, la grande force policiére autour de la forêt rend difficile l’entrée dans la forêt. Par détours et à l’abri de la nuit, c’est encore possible.

En outre, il y a le joueur Aktion Unterholz , qui prévoit d’entrer quotidiennement dans la forêt avec un grand nombre de personnes dès le jour X + 1 (le premier jour après l’appel du jour X) et bloquer les réservoirs d’expulsion et les machines forestières. Ici, vous pouvez participer et rejoindre spontanément la résistance. Il y aura aussi des actions plus générales. Plus d’informations ci-dessous et ici : Aktion Unterholz

Actions solidaires

Écrivez-nous si vous planifiez une action solidaire ou envoyez-nous vos photos afin que nous puissions publier des événements et des photos sur ce blog. Veuillez également utiliser les hashtags #hambibleibt #hambacherforst lorsque vous partagez des photos ou des tweets sur Twitter.

De quoi ai-je besoin ?

Une liste de colisage actuelle:

  • Médecine dont vous avez besoin
  • Sac de couchage
  • Tente
  • Matelas
  • Vêtements de camouflage ( ?pantalon, veste, couvre-chef ?)
  • Chaussures solides
  • Lampe frontale ou lampe de poche
  • Harnais d’escalade, si vous en avez un. Sinon il y en a encore quelques uns sur place
  • Briquet
  • Brosse à dents
  • Couteau, gants de travail
  • Si disponible: une caméra pour documenter des événements tels que la violence policière
  • De l’eau, de la nourriture végétalienne ( ?généralement disponible dans la forêt mais dans la situation actuelle, ce n’est pas toujours certain ?)
  • Un beau livre
  • Un téléphone d’action sûr
  • Instrument de musique, des belles choses que vous ne voulez ni ne devez pas rater

Nous ne sommes pas disposés à accepter sans résistance ce qui se passe dans la forêt maintenant. Si l’occupation ne se poursuit pas, les portes sont largement ouvertes pour RWE pour détruire et éteindre cette forêt unique et les créatures qui y vivent, au nom de la cupidité, pour la déterrer et la sacrifier au lignite.

Entre-temps, cette forêt est devenue le point focal de tout un mouvement et par les gens de l’occupation et tous les organisations associées, un débat public a été initié à différents niveaux politiques et sociaux. Combattons ensemble, montrons notre indignation et notre solidarité, formons des gangs et ne quittons pas les dirigeants capitalistes sans lutter pour notre monde sauvage, boisé et merveilleux

Combattons ensemble, montrons notre indignation et notre solidarité, formons des gangs et ne laissons pas notre planète sauvage, boisée et merveilleuse aux dirigeants capitalistes sans lutter pour elle !
Meanwhile, this forest has become the focal point of a whole movement and by the occupation and all its associated actors, a public debate has been initiated on various political and social levels.