Eule en détention depuis plus que 7 semaines

Trouvé sur https://de.indymedia.org/node/26110

Activiste Hambi Eule ( = Owl, prononce Oyle ) est en détention depuis 7 semaines. Ces derniers jours, les habitant*s de la Forêt de Hambach ont hissé deux banderoles montrantes la solidarité avec Eule et tous les prisonnièr*s politiques – avec les inscriptions “1, 2, 3, lasst Eule frei, 4, 5, 6, sonst komm’n wir mit der Flex” ( 1, 2, 3, libérez Eule, 4, 5, 6, sinon nous viendrons avec la meuleuse d’angle ) et “Our passion for freedom is stronger than your repression – Hacia una sociedad que no necesita prisiones – clinks to gap sites” Plus…

Fil d’info nov. 2018

22 novembre 2018
@HambiBleibt | Enough is Enough! @enough14 | @krahennest | #endor

22h00 Au cours de l’opération de police d’aujourd’hui, une centaine d’agents avec 20 véhicules et un hélicoptère ont pris d’assaut le campement de la prairie. Sur la seule base de l’affirmation de 2 gardes de sécurité d’RWE, une pierre soit lancée vers eux. Des témoins peuvent confirmer que cette déclaration est fausse. Les détails personnels d’une douzaine de personnes furent constatés par moyen de la force et deux activistes furent rapporté*s sur le présumé soupçon de violence. Un rapport détaillé suivra plus tard.
20h29 Hambi Bleibt: Monuments commémoratifs pour 2 camarades de Hambi décédés cette année, Steffen & Waka, détruits par RWE et la police de NRW #RestInPowerWakaRIP WakaRIP Steffen
19h01 Hambi Mahnwache ( Veillée Hambi ) : Des visiteurs de la veillée nous ont raconté de la destruction du site commémoratif de Steffen aujourd’hui où il est tombé et nous ont notamment remis ces photos : @HambiMahnwache
17h27 Nous venons de recevoir un message, que de la police en civil est sur l’autoroute près de Kerpen, contrôlant des voitures qui vont en direction de Hambi. Soyez attentiv-e-s !!
16h38 Des flics dans et autour de la prairie à la lisière de la Forêt de Hambach.
15h57 Krähennest @krahennest Tou-te-s les gens de police et RWE ont quitté le nid de corneille. Nos structures sur le sol sont détruites, mais nos toilettes et nos cabanes dans les arbres sont restées en paix. Si vous voulez nous soutenir, nous avons besoin de nourriture et d’eau. Ou quand vous avez le temps, tou-te-s sont les bienvenu-e-s ♥♡
15h39 La manif solidaire et spontanée du système de son est en route depuis la gare de Buir ! Son son puissant est disponible. La danse aide ! Plus…

Violence policière va être recherchée systematiquement

Der Rechtsstaat schreitet ein
L’état de loi fait des démarches

Cet automne, beaucoup de gens ont compris quelque-chose qui provoque entre-temps dans la forêt de Hambach un hochement fatigué: la police ( et ses compagnon*s d’armes travaillant*s directement pour RWE ) peut faire ce qu’elle veut. Ce ne sont pas des dérapages de sadiques, il a évidemment un système. Faut-il dissuader les autres et nous-mêmes de faire plus que « juste » protester ? Faut-il élever des écoterroristes violent*s ? Nous ne pouvons pas regarder dans leurs têtes.
Tant de personnes sont arrivées un peu naïvement dans la forêt avec l’intention d’utiliser leur droit démocratique de manifester, qui ont maintenant perdu toute confiance en l’état de droit, en raison de la répression. Plus…

4 acquittements dans le procès Hambi9

Aujourd’hui, le 13 novembre 2018, les Hambi9 arrêtés dans le district de Düren ont été traduits devant un tribunal local. Environ 5 heures plus tard, le verdict fut prononcé: acquittement de tous les accusés.

L’accusation : résistance aux forces de l’ordre. Les Hambi9 ont été arrêtéEs au cours d’une opération policière dans le cadre de laquelle « des voies d’évacuation ont été dégagées des barricades ». Certains ont été portéEs aux véhicules policières, d’autres ont refusé de descendre de trépieds, etc. Mais les accusés n’ont tenté en aucune manière de se défendre activement contre leur arrestation ce qui aurait été inutile.
Pour les accuséEs UP4 et UP6, le ministère public et la défense ont plaidé en faveur de l’acquittement. Par contre, dans UP5 et UP9, le ministère public avait demandé 50 unités d’amende quotidiennes à 12 euros.
Le délai d’appel est d’une semaine.

Plus d’infos https://abcrhineland.blackblogs.org/

Souvenez vous :

Hambi9 – L’histoire en un coup d’oeile

Plus…

Expulsion de l’occupation de la Forêt de Trebur  !

Ce matin, a commencé l’expulsion de l’occupation dans la forêt de Trebur ( prononcez Trébour ), près de Francfort ! La forêt est déjà occupée depuis quelque temps pour lutter contre l’agrandissement prévu de l’aéroport de Francfort !

Pour la justice climatique et contre l’expansion de l’aéroport de Francfort !
Solidarité avec les squatters !

Nous avons besoin de soutien dans la forêt ! Venez !

Accès : https://treburbleibt.blackblogs.org/anfahrt/

Dernières nouvelles:
twitter.com/TreburBleibtFFM
Autres informations ( numéros etc. ): https://treburbleibt.blackblogs.org/2018/11/06/raumung-6-11-18-eviction-6-11-18/
Trebur sur ce site

Conducteur d’un train d’RWE n’a pas tenu compte d’un signal d’urgence international et a mis des activistes en danger de mort

Avec un peu de retard, rapport sur un incident du dimanche 28 octobre 2018

Dimanche soir, des activistes d’Ende Gelände ont été violemment expulsé*s d’un blocus de la Hambachbahn, voie ferrée d’RWE pour le transport du lignite. Un train transportant des prisonnièr*s de ce blocus fut arrêté par deux personnes enchaînées dans un lock-on et n’est resté immobilisé que juste avant le blocus. Cela donna à la police l’opportunité à de nouveaux faux exposés et d’accusations à l’encontre des activistes. Comme on peut le lire dans le communiqué de presse de la police : Plus…

Véhicules de Wasel ( supportent RWE ) brûlés

Nous avons trouvé cet article sur Indymedia ( https://de.indymedia.org/node/24859 ):

Quand vous avez expulsé Hambi, quand vous avez coupé ces arbres, quand vous avez détruit ces maisons, quand vous avez arrêté des gens, quand vous avez emmené nos amis en prison, avez-vous vraiment pensé que nous nous ne vengerions pas?
 
La société Wasel fut attaquée hier soir, avec six engins incendiaires placés sur six véhicules, parce qu’elle avait confié leurs machines à RWE, parce qu’elle permettait à la police d’expulser la forêt, parce qu’elle faisait partie d’un système que nous haïssions. Plus…

Bilan de la répression dans et autour de la forêt de Hambach – fin août à fin septembre 2018

par l’équipe juridique ( Ermittlungsausschuss ) Forêt de Hambach
+++Avertissement déclencheur: Ce texte décrit la violence policière+++

Contenu: Zone de danger à grande échelle | Liberté de la presse massivement restreinte | Mise en danger et violence | Traitement en centre de détention ( GeSa ) | Prisonniers-ières en taule

Ces dernières semaines, nous avons reçu des témoignages de nombreux actes illicites de la part de RWE et de la police, dont certains ont mis en péril la vie d’activistes. Ce ne sont pas des occurrences exceptionnelles. Au contraire, la police et les gardes d’RWE se comportent de la même manière depuis des années, notamment dans la Forêt de Hambach. La seule différence est qu’au cours des expulsions de ces dernières semaines, les médias ont attiré beaucoup plus d’attention et que les maltraitance se sont passées à des intervalles plus rapprochés.
Notre texte n’est pas exhaustif. Nous ne pouvons signaler que les incidents dont nous avons entendu parler. Plus…

Communiqué de presse du 03/10/2018

Traduction en cours

Pour célébrer le jour de la fin – pour le moment – de l’expulsion à Hambi, RWE érige des clôtures et le camp de la prairie fait l’objet d’une descente

Nous sommes aujourd’hui mercredi, 03/10/2018, jour de l’unité allemande, une raison suffisante pour que RWE construise à nouveau une clôture. Dans et autour de la Forêt de Hambach.

L’expulsion de plus de 60 cabanes dans les arbres a commencé le 13 septembre. Hier mardi, le 2 octobre, après 19 jours, ça y est.

Au cours de la dernière semaine – contrairement au moment de repos promis après la mort de Steffen – les villages des cabanes dans les arbres restants ont été expulsés. L’opération était caractérisée par une négligence massive ainsi que par une intervention policière violente. Plus…