Communiqué de presse d’une occupation d’excavatrice à Garzweiler

Nous, un groupe autonome d’activistes écologistes, occupions aujourd’hui, lundi 12 novembre 2018, une excavatrice dans la mine à ciel ouvert de Garzweiler près de Keyenberg.

L’extraction à ciel ouvert progresse sans relâche, détruisant l’habitat au profit de la génération d’électricité, ce qui entraîne à son tour une grande partie de la destruction de l’espace vital ici et ailleurs par l’industrie. Cette destruction a lieu à la fois directement par les seaux des excavatrices, mais aussi indirectement par l’émission de gaz à effet de serre et le changement climatique qui en résulte. Nous sommes solidaires des habitants des villages menacés de Keyenberg, Kuckum, Berverath, Unterwestrich et Oberwestrich, Morschenich et Manheim, Pödelwitz, ainsi que de la population du sud de la planète, beaucoup plus touchée par le changement climatique et qui souvent doit céder aussi au profit des autres.

En outre, nous adressons nos salutations solidaires à l’occupation dans la forêt de Trebur, qui a été évincée mardi en faveur de l’expansion irresponsable de l’aéroport de Francfort et à la maison occupée à Manheim, qui a été évincée jeudi.

Pour prévenir le pire, il n’y a qu’une seule possibilité ici et maintenant:
Le charbon reste dans le sol, les activistes restent en haut.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.