Appel à l‘action – La Forêt de Hambach a besoin de toi!

Le 21 mai, devant le tribunal administratif à Aachen ( Aix-la-Chapelle ) aura lieu le procès audience, pendant lequel sera décidé si l‘office d‘urbanisme de Düren a le droit de l‘expulsion immédiate de la prairie occupée au bord de la Forêt de Hambach.

Depuis trois ans, des activistes écologistes luttent contre l‘expansion de la mine à ciel ouvert de Hambach, près de Cologne. Grâce à diverses formes de protestation, elles-ils essaient d‘arrêter la production mortelle d‘électricité à partir du lignite, qui cause des dégâts déjà maintenant graves pour les animaux, les humains et l‘environnement. Les intérêts des grandes entreprises comme RWE, sont regardés plus importants que tout le reste et les conséquences sont ignorées, cachées ou minimisées. Il faut mettre fin à cela, parce que sans un environnement sain il n‘y a pas d‘habitat ni pour les humains, ni pour les autres êtres vivants.

Manif, procès et résistance

Depuis trois ans, les militant-e-s écologistes ont occupé la forêt, qui est menacé par la déforestation. On tente d‘arrêter les plans d‘RWE par l‘action directe. L‘occupation actuellement légal de la prairie au bord de la forêt est à la fois une retraite, une infrastructure, un lieu pour l‘établissement de contacts et un espace sécuritaire, qui est utilisé par différentes personnes de différentes façons pour la résistance au lignite.
Le procès devant le tribunal administratif à Aachen reposait presque 2 ans. Immédiatement après la mise en service du nouvel itinéraire de l‘autoroute A4 le procès a été repris. Pas par hasard, on procède systématiquement. Le propriétaire a été sommé de permettre l‘accès par la cour à la prairie et de faciliter l‘inspection des édifices. Le propriétaire l‘a rejeté parce qu‘il n‘a pas le droit de jouissance légale pour le terrain, ce qui est indiqué sur un grand panneau à l‘entrée de la prairie attirant l‘attention sur le fait que les militants ont ce droit juridique. Plus…

Train bloqué!!

Encore! Et Encore! Et encore! Le train transportant le charbon bloqué

Et de nouveau …
Après l’éviction du blocus par trépied, des activistes se sont enchaîné-e-s de nouveau aux rails du chemin de fer au lignite ( Hambachbahn ).
Ayant déjà mis en place un trépied sur la Hambachbahn cette nuit, un deuxième groupe d’action a empêché immédiatement après l’éviction la remise en service des trains de charbon. Encore dans le courant de l’évacuation du premier blocus près du dépôt de charbon, des gens se sont enchaînés aux rails près du village de Buir.

Nos blocus sont évacués par la police chaque fois en moins de temps – nous y apprenons. Et même si nous devons fermer les centrales au lignite par moyen d’innombrables blocus séquentiels, alors ce doit être comme ça. Nous veillerons à ce que s’arrête la folie!

Depuis ce matin, mardi, 4 heures, on bloque de nouveau, avec l‘aide d‘un trépied (une construction de plusieurs mètres de hauteur avec une personne en haute) la voie du train qui transport le charbon de la mine de Hambach. Après l‘occupation de la mine d‘Inden il y a quelques semaines, cette action est la deuxième en pas long temps qui arrête en partie la machinerie minière d‘RWE.
Nous avons déjà écrit beaucoup sur notre motivation, et on va le répéter plus bas pour ceux qui lisent ça pour la première fois mais d‘abord on veut souligner le message suivant:
On va continuer jusqu‘au moment qu‘on va arrêter la mort de millions à cause de l‘extraction du lignite. On va lancer encore et toujours des pierres et d‘autre truc dans le terrain meurtrier d‘RWE. Tant que la folie continue, on va revenir afin d‘arrêter le capitalisme fossile et de protéger la vie avec nos corps et notre force.
Dernièrement, RWE a essayé d‘arrêter la résistance avec des moyens juridiques. Nos activistes détenu-e-s ont dû signer des „Unterlassungserklärungen“ (déclarations d‘omission), de ne plus accéder au territoire d‘RWE, si l‘on le fait quand-même ce sera très cher, si l‘on ne peut pas payer… prison). De cette manière l‘état montre ses dents contre ceux qui résistent répétitivement contre RWE.
A notre opinion il faut arrêter les mines à ciel ouvert de lignite, et si RWE le rend impossible de le faire par des actions a bas seuil comme des blocus, ils doivent pas être surpris si le niveau d‘aggravation monte.

L‘exploitation du charbon tue ici et ailleurs. Au niveau local l‘écosystème de la forêt de Hambach est détruite, des villages sont expulsés, il y a une pollution énorme ( la répartition de particules fines et radioactives, de mercure etc. ) et une région tout à fait dépendante d‘un fournisseur d‘énergie.
Au niveau global, le bassin houiller rhénane de lignite est la plus grande source de CO2
Venez a l‘action de Ende-Gelände ( fin du terrain ) du 14-16 août qui aura lieu ici, dans le bassin rhénane.