Nettoyage de printemps en forêt de Hambach

Cette semaine le deuxième nettoyage de printemps de la Forêt de Hambach aura lieu !

Le 22 mars 2019, nous nous rencontrons devant la gravière à 10h00 pour nous équiper de sacs à ordures, d’une pince à ordures et de gants pour nettoyer la forêt. À 15 heures, les ordures seront ramassées. Le point de rassemblement se trouve sur la route L276 sur le parking situé à côté de la bretelle menant à l’ancienne autoroute A4. Plus…

Eule est libre !

Dans l’après-midi du vendredi 15 mars, Eule fut libérée de la prison de Cologne-Ossendorf.

Le tribunal de district de Cologne a annulé son mandat d’arrêt à la suite d’une plainte. Selon le juge compétent du tribunal de district, une détention de près de six mois n’était plus proportionnée. Pour Eule, la levée du mandat d’arrêt n’est soumise à aucune condition. Plus…

Mettez le feu au meurtre du climat !

Un peu tard, nous avons trouvé cet article sur Indymedia:

Tôt le matin du 1er février 2019, un groupe d’activistes a réussi à saboter deux boîtes électriques d’RWE Power AG près de la mine de lignite à ciel ouvert de Hambach ( NRW, Allemagne ). Avec des dispositifs incendiaires préparés, les circuits électriques des boîtes furent irrémédiablement endommagés. Les boîtiers électriques situés tout autour de la mine d’une longueur de 8 x 6 km, fournissent l’électricité nécessaire pour pomper la nappe phréatique dans toute la zone, à 450 mètres sous terre – avec des conséquences graves pour la faune et la flore, comme la Forêt de Hambach voisinée, abritant de nombreuses espèces rares et protégées.
Grâce à cette action, nous avons non seulement réussi à détruire directement une partie de l’infrastructure d’RWE, mais nous voulions également continuer à coûter de l’argent à la société pour le remplacement. De plus, Plus…

La Forêt d’Eppenberg est occupée ! Communiqué de presse

Ce texte nous fut envoyé avec la demande de publication.

Communiqué de presse du 01/03/2019 sur l’occupation de la forêt d’Eppenberg

La forêt est occupée !

Nous, des activistes de la Forêt de Hambach, occupons la Forêt d’Eppenberg depuis le 15/02/2019. Sur une superficie d’environ 40 hectares, elle doit être déforestée pour une zone industrielle, malgré le fait qu’il y a déjà de telles zones avec de grands lots invendus à proximité immédiate.
Open Street Map Plus…

Lettre ouverte de solidarité de Leonard Peltier pour soutenir la lutte pour la Forêt de Hambach

Nous reçûmes la lettre ouverte ci-dessous. Nous nous excusons pour la publication tardive, car elle nous fut envoyée à une époque où nous avions beaucoup à voir avec notre lutte. Leonard Peltier exprime sa solidarité avec la lutte pour la Forêt de Hambach, envoyé depuis la prison de haute sécurité de Coleman / Floride.
Vous trouverez plus bas des détails sur Leonard et son combat et comment vous pouvez lui écrire, si possible en Anglais. Ou bien dessinez quelque chose.

Salutations à mes frères et sœurs en Allemagne

Comme vous le savez, dans notre philosophie spirituelle des Amérindiens, le lien avec la Terre Mère, la Mère Nature comme vous l’appelez, est un élément très important. En tant qu’êtres humains, nous ne sommes qu’une partie du cercle sacré qui relie les humain.e.s, les plantes, les animaux, les montagnes, les rivières, les vents et la pluie – nous sommes tous liés. Ou comme le disons nous les Lakota: Mitakuye Oyasin – TOUTES MES RELATIONS. Plus…

Trois des #Lausitz23 encore en détention !

Il y a quelques jours, des activistes d’Ende Gelände ont bloqué une excavatrice dans l’une des mines de lignite à ciel ouvert de Lusace. Trois d’entre elles*eux sont toujours en détention, bien que l’accusation ne soit qu’intrusion. De toute évidence, le tribunal de district de Cottbus ne se soucie pas du fait que, dans le passé, des activistes ont donc été acquittés déclaré.e.s non coupables devant un tribunal, la fosse à ciel ouvert n’étant pas clôturée.

Écrivez des lettres aux prisonnières prisonniers:

84 G 19/19 Stanley (UMP02)
84 Gs 20/19 Nonta (UMP03)
84 Gs 21/19 Vincent (UMP04)

Leur adresse:
Justizvollzugsanstalt Cottbus-Dissenchen
Oststrasse 2
03052 Cottbus

Ou appelez simplement la juge compétente: Richterin Rauch, tél. 035548 5420, au tribunal de district de Cottbus, demandez pour elle personnellement

Comment écrire des lettres aux détenu*s

Ce n’est pas toujours facile d’écrire des lettres ( surtout si vous ne les connaissez pas personnellement ). Alors voici quelques idées. Si vous en avez d’autres, qui ne figurent pas dans la liste, n’hésitez pas à en ajouter.

Des choses drôles ou folles vous sont arrivées récemment ? Ou quelqu’un* t’a dit quelque chose ? Peu importe si cela semble trivial. Les histoires sont des histoires! N’oublie pas que les flics le lisent aussi.

Par exemple: Plus…

Skillshare camp printemps 2019 – Réservez la date

Chers gens, nous avons de bonnes nouvelles pour vous. Nous, un groupe de militant.e.s de l’occupation de la forêt de Hambach, préparons – après l’expulsion à grande échelle de l’automne dernier, qui restera comme une grande ombre sur le dernier Skillshare – le camp traditionnel de partage des compétences de printemps, à nouveau dans la forêt et et sur la prairie. Marquez donc la période comprise entre le 12.04.2019 et 24.04.2019 gras dans votre agenda. Nous avons essayé de couvrir autant de périodes de vacances que possible pendant cette période afin de permettre aux jeunes qui sont forcés de passer leur temps dans des établissements d’enseignement de participer.

Si vous avez déjà des questions ou si vous êtes des personnes proches de l’occupation qui peuvent imaginer leur contribution à l’organisation, écrivez à skillsharing.hambacherforst@nullriseup.net.

Pour rire : Tirer aux moineaux sur des flics

Tirer aux moineaux sur des flics

Photo de la Bild-Zeitung – Légende: Un groupe de la scène de la forêt s’occupe d’une sorte de plan de bataille contre la police
( trouvé surbildblog.de )

Il est possible que bientôt des lapins sautant en parachute, des tortues à fusil et des chiens munis de canons attaquent la police dans ou autour de la Forêt de Hambach. Il est également possible que les fourmis avec leurs casques de protection soient là et défendent leurs droits civils, et les chauves-souris expliquent une fois de plus sur leurs panneaux qu’il n’y a rien à vendre. La « Bild-Zeitung » et son éditeur, Peter Poensgen, sont sur le point de découvrir une chose très chaude. Plus…