Sauvetage de chauve-souris


11 oct. 2018

Action de sauvetage des chauve-souris
La forêt de Hambach est une zone de biodiversité comprenant de nombreuses espèces animales et végétales rares ou bien menacées, notamment le muscardin et la chauve-souris vespertilion de Bechstein, les deux protégés strictement. Ce biotope unique est en train d’être détruit par les activités d’extraction du lignite par la société RWE. Des activistes écologistes de BUND et de NABU et beaucpup d’activistes indépendant*s se battent pour protéger la forêt et ses espèces.

Le 6 octobre, au moins 50 000 personnes ont participé à une manifestation dans et autour de la Forêt de Hambach. L’une des principales raisons de cette indignation était qu’RWE, à part d’expulsion par la force des chauves-souris, RWE a fait délibérément détruire leurs lieux de nidification et hibernation avec des morceaux de plastique agrafés et du ruban adhésif. Cela signifie que les chauves-souris sont dérangées pendant leur saison de nidification, qui a généralement lieu chaque automne, et sont chassées de la zone, ou même enfermées.

Des activistes dans la forêt ont créé une équipe de sauvetage des chauves-souris courageuse, qui a pris toutes les mesures possibles pour protéger les chauves-souris Vespertilion de Bechstein de la famine et de la mort.

Le 23 octobre, @HambiBleibt a écrit: « Des grimpeuse*rs et des activistes travaillant ensemble pour la libération des animaux et un meilleur climat : 18 cavités ouvertes pour les chauves-souris, les muscardins, les hiboux et les autres animaux nichants et / ou hibernants dans des creux. Besoin de plus de volontaires, plus de 100 arbres sont encore bloqués ».

Lisez aussi notre page animaux menacés dans la forêt avec plus d’info sur le Vespertilion de Bechstein

Documentation et répression

par notre Legal Team

Nous, le comité d’enquête EA, appelé aussi Legal Team, souhaitons documenter les comportements illicites et la violence de la part de la police ou des employés d’RWE. Avec ces données, nous essayons d’utiliser l’attention portée à la campagne d’expulsion dans la Forêt de Hambach afin de mieux faire connaître le sujet de la violence par la police et de la répression. Écrivez nous legalsupporthambi@nullriseup.net

Plus…

Plainte contre l’expulsion immédiate et complète du camp de protestation à la Forêt de Hambach !

Pour le 9 octobre, l’expulsion immédiate et complète du camp de protestation sur le pré de la forêt de Hambach a été annoncée. Kurt Claßen, le propriétaire du pré, a présenté la plainte ci-dessous contre ce projet.
Mise à jour : l’expulsion a été annulée.

 
« Monsieur le Premier ministre,
Mesdames et Messieurs du gouvernement de la Rhénanie du Nord-Westphalie,

Au fil du temps et dans l’exercice des droits consacrés par la Constitution, une plainte fut déposée aujourd’hui auprès du département de l’inspection des bâtiments du district de Düren contre l’intention du régime d’NRW d’expulser immédiatement et complètement le camp de protestation à la Forêt de Hambach.

Si ce droit de plainte garanti par la Constitution serait ignoré et que demain l’expulsion complète et immédiate du camp de protestation commencerait, le régime NRW doit supposer qu’immédiatement après demain, l’arrêt immédiat et complet de la mine à ciel ouvert de Hambach sera imposé, sinon seulement plus tard.

Meilleures salutations
Kurt Claßen, 8/10/2018 »

Actuellement, une excavatrice à godets d’RWE est bloquée

Ce texte nous fut envoyé
Actuellement, une excavatrice de RWE est bloquée. Le 6.10.2018, des activistes près des roues à godets ont forcé le conducteur de l’excavatrice à arrêter la machine. Aujourd’hui, le 7 octobre, vers 11 heures, la police a tenté de délimiter une vaste zone autour de l’excavatrice. Les pompiers parlent aux activistes. Une expulsion de l’occupation ne va pas dans le sens de la police à cause de la proximité du bord de la pente creusée.

La résistance, la créativité et la détermination de nombreuses personnes différentes montrent que la police et RWE ont perdu le combat pour la forêt, non seulement politiquement à longe terme, mais également à l’heure actuelle. Pour que cela continue, les combats doivent être prolongés et emportés dans les villes, contre les actionnaires du groupe RWE, afin de défendre et de sécuriser les acquis et les nouvelles cabanes dans les arbres. La police est stupéfaite et consternée par l’énergie avec laquelle la forêt est envahie encore et encore. Aussi en semaine, les citoyen*s sont invité*s à rendre des visites dans la forêt pour aider les anarchistes et les autres habitants de la forêt.

Service de presse anarchiste Hambi


Droits photo: Service de presse anarchiste
p/a Centre social / Bureau de presse du Hambi Camp Manheim,
ou bien Media Point Hambach Forest

7 octobre, 17h00 Les activistes, qui avaient passé la nuit sous la roue de godets d’une excavatrice, ont librement quitté la mine d’RWE. Après plus de 27 heures !

Communiqué de presse du 5 octobre 2018

Communiqué de presse du 5 octobre 2018

Aujourd’hui, la Cour administrative supérieure (OVG, Oberverwaltungsgericht) a fait droit à l’instance dans le cadre d’une demande urgente de B.U.N.D. (Alliance pour l’environnement et la conservation de la nature, Allemagne e.V.) de suspendre le déboisement pour le moment. Une victoire d’étape, car la lutte pour la forêt est loin d’être gagnée. Qu’est-ce que cela signifie pour la forêt? Tout d’abord, la forêt est protégée par le tribunal et est préservée de l’abattage jusqu’à ce que la décision finale de l’OVG soit prise, si la forêt de Hambach tombe ou non sous la Directive habitats. Plus…

rabAZ à Cologne

Click for full sizedeutsch
—-Friends from the AZ asked us to publish this call and schedule for RabAZ (action days to preserve the AZ Cologne) here on the blog. ONE STRUGGLE ONE FIGHT! ——

Hambi, Wagenplatz or AZ – Displacement affects us all!

The Wagenplatz “Wem gehört die Welt” and the AZ, Autonomous Center of Cologne, invite you to a tough first weekend of October from October 4 to 7: getting together, exchanging and networking, going out together – and above all, make RABAZ! Plus…

Véhicules de Wasel ( supportent RWE ) brûlés

Nous avons trouvé cet article sur Indymedia ( https://de.indymedia.org/node/24859 ):

Quand vous avez expulsé Hambi, quand vous avez coupé ces arbres, quand vous avez détruit ces maisons, quand vous avez arrêté des gens, quand vous avez emmené nos amis en prison, avez-vous vraiment pensé que nous nous ne vengerions pas?
 
La société Wasel fut attaquée hier soir, avec six engins incendiaires placés sur six véhicules, parce qu’elle avait confié leurs machines à RWE, parce qu’elle permettait à la police d’expulser la forêt, parce qu’elle faisait partie d’un système que nous haïssions. Plus…

Bilan de la répression dans et autour de la forêt de Hambach – fin août à fin septembre 2018

par l’équipe juridique ( Ermittlungsausschuss ) Forêt de Hambach
+++Avertissement déclencheur: Ce texte décrit la violence policière+++

Contenu: Zone de danger à grande échelle | Liberté de la presse massivement restreinte | Mise en danger et violence | Traitement en centre de détention ( GeSa ) | Prisonniers-ières en taule

Ces dernières semaines, nous avons reçu des témoignages de nombreux actes illicites de la part de RWE et de la police, dont certains ont mis en péril la vie d’activistes. Ce ne sont pas des occurrences exceptionnelles. Au contraire, la police et les gardes d’RWE se comportent de la même manière depuis des années, notamment dans la Forêt de Hambach. La seule différence est qu’au cours des expulsions de ces dernières semaines, les médias ont attiré beaucoup plus d’attention et que les maltraitance se sont passées à des intervalles plus rapprochés.
Notre texte n’est pas exhaustif. Nous ne pouvons signaler que les incidents dont nous avons entendu parler. Plus…

Communiqué de presse du 03/10/2018

Traduction en cours

Pour célébrer le jour de la fin – pour le moment – de l’expulsion à Hambi, RWE érige des clôtures et le camp de la prairie fait l’objet d’une descente

Nous sommes aujourd’hui mercredi, 03/10/2018, jour de l’unité allemande, une raison suffisante pour que RWE construise à nouveau une clôture. Dans et autour de la Forêt de Hambach.

L’expulsion de plus de 60 cabanes dans les arbres a commencé le 13 septembre. Hier mardi, le 2 octobre, après 19 jours, ça y est.

Au cours de la dernière semaine – contrairement au moment de repos promis après la mort de Steffen – les villages des cabanes dans les arbres restants ont été expulsés. L’opération était caractérisée par une négligence massive ainsi que par une intervention policière violente. Plus…