Appel au soutien solidaire du procès

Attention: Le tribunal de district de Jülich a reporté le procès du 27/11 au 18 décembre. Appel au soutien solidaire du procès le 18.12. à Jülich (tentative 2)

Français plus bas
On Tuesday, november 27th, at 11:10 am, the first trial day against two activists will take place before the Amtsgericht (district court) in Jülich. They are accused of blocking the Hambach railroad at the beginning of July 2017, while the police were largely involved in the G20 summit in Hamburg. (Actions declaration und press review of the occurrence). In lawyer-German are the allegations « Widerstand gegen Vollstreckungsbeamte in besonders schwerem Fall » (§113 Abs. 2 StGB) (resistance to executory officer in a particularly severe case) and « Nötigung » (§240 StGB) (coercion). One of the defendants is also accused of « Sachbeschädigung » (§303 StGB) (material damage).
Of the total of eleven witnesses, the court plans to hear six (five of them cops) on the first day of the trial. Here is a statement of one of the defendants about the trial:

Traduction par machine
La répression vise à nous intimider, à nous épuiser, à nous détruire et à nous faire respecter. Mais nous avons des ressources contre cela. La plus forte est la solidarité!
Ce que beaucoup de militants finissent par subir au cours de procès, ce n’est même pas la peine qui en résulte, mais le chemin à suivre. Le sentiment d’impuissance et d’être à « leur » merci tous les jours de la négociation. C’est quelque chose que je ne vais pas jouer avec. Les armes les plus puissantes contre ce type de répression (pour moi, en plus de la solidarité, bien sûr) sont l’autonomisation et le plaisir. Par conséquent, je ne compterai pas sur des avocats qui dirigeront le procès pour moi, même si, bien entendu, je suis reconnaissant envers les avocats solidaires qui offrent cela. Au lieu de cela, je me préparerai pour le procès, de même que les personnes avec lesquelles j’aime passer du temps (ce qui ne veut pas dire que je n’aime pas passer du temps avec certains avocats) et le façonne activement pendant le procès.
Juste parce que je dois assister à un procès stupide, je ne serai pas empêché de m’amuser avec les gens que j’aime, même si cela se produit dans une salle d’audience. Dès que nous y parvenons, la répression s’effondre comme un château de cartes. Je vous invite donc à passer une belle matinée ensemble au tribunal de district de Jülich et à faire en sorte que la matinée soit beaucoup moins amusante pour le juge et le procureur. Et s’ils nous voient et ont si peur de nous qu’ils interrompent, suspendent ou interrompent le procès après quelques minutes, laissez-nous simplement déplacer le parti à l’extérieur. Ce sera quand même une belle expérience partagée. Ne vous inquiétez pas, cela pourrait entraîner une augmentation des frais de procédure. Mon co-accusé et moi vivons bien en dessous du seuil de saisie et nous n’avons pas l’intention de changer cela dans nos vies, nous allons donc laisser le tribunal siégeant à ses frais. Parti aux frais du gouvernement. Les paris sur le nombre de témoins que le tribunal peut entendre seront pris jusqu’à ce que l’affaire soit appelée. ( Aufruf der Sache ) Ce serait bien que certaines personnes apportent des collations et des boissons! Gerichte sont là pour manger! “
Remarque: le mot allemand Gerichte signifie plats et courts .

Repression is meant to intimidate, wear down, destroy us, and to make us behave in compliance. But we have resources against it. Our strongest one is solidarity!
What many activists end up with in trials, is not even the punishment that comes out in the end, but the path to it. The feeling of powerlessness and being at “their” mercy every day of the negotiation. This is something I will not play along with. The strongest weapons against this kind of repression for me (in addition to solidarity of course) are self-empowerment and fun. Therefore, I will not rely on lawyers who will lead the process for me, although of course I am grateful to solidary lawyers who offer this. Instead, I will prepare myself for the trial, along with people I enjoy spending time with anyway (which does not mean that I do not like spending time with some lawyers) and actively shape it during the trial.
Just because I have to go to a stupid trial, I will not be stopped from having fun with the people I love, even if this happens in a courtroom. The moment we achieve that, the repression collapses like a house of cards. Therefore, I invite you to spend a great morning together in the district court Jülich and to ensure that the morning is much less fun for judge and prosecutor. And if they see us and are so afraid of us that they interrupt, suspend, or discontinue the trial after a few minutes, then let us just move the party outside. It will be a great shared experience anyway. Do not worry that it could drive up litigation costs. My co-defendant and me both live well below the seizure limit and we don’t have plans to change that anymore in our lives, so we will leave the court sitting on its expense. Party at government expense. Betting on how many witnesses the court actually can hear will be taken until the case is called. (Aufruf der Sache) It would be cool if some people bring snacks and drinks! Gerichte are there to eat!“
Remark: the German word Gerichte means dishes and courts.

When and were:
Tuesday, November 27th, 2018, 11:10 a.m.
Amtsgericht Jülich, 1st floor, Sitzungssaal/room 1.09
Address: Wilhelmstraße 15, 52428 Jülich

A continuation date is scheduled for Tuesday Dec. 11th.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.