Solidarité avec les anarchistes tchèques

Prague, la Tchéquie : répression policière – Des anarchistes accusé-e-s de la préparation d’un attentat terroriste – « aucune répression ne peut réprimer la nostalgie de la liberté! »
Le texte suivant est publié sur http://antifenix.noblogs.org/francais/
panfleto Antifenix
La récente surenchère policière en République tchèque constitue la plus grande vague de répression du mouvement anarchiste et de celui de la gauche radicale dans l’histoire contemporaine tchèque. Le 28 avril dernier, les forces anti-terroristes ont mis en place l’opération FENIX, opération dont l’intention est de traquer les activités d’une partie de la mouvance anarchiste, considérées peu après par la police comme constituant une menace terroriste. Cette répression massive a conduit les autorités à arrêter et placer en garde à vue plus de trente personnes, et ce dans un laps de temps très court. Plus…

FRACKANPADA, 13 au 19 juillet 2015

http://frackanpada.frackingez.org/

FRACKANPADA – Un camp international contre le Fracking. Du 13 au 19 juillet 2015 à Vitoria-Gasteiz, Pays Basque

Les mouvements anti-Fracking (Fracturation Hydraulique en anglais, utilisée notamment dans l’extraction du gaz de schiste) invitent à des actions dans le Pays Basque, près de la frontière franco-espagnole, à environ 500 km de Barcelone. Des groupes anti-fracking de plusieurs pays appellent les activistes d’où qu’ils et elles soient en Europe à venir au camp Frackanpada dans les environs de Vitoria-Gasteiz. Le but du camp est d’échanger connaissances et pratiques, d’organiser des actions et nos luttes pour la défense de la terre, pour la justice sociale et pour une société durable. Il s’agit aussi de développer la résistance contre l’extraction des énergies fossiles, la course au profit, les expulsions et la répression étatique. Plus…

Appel à l‘action – La Forêt de Hambach a besoin de toi!

Le 21 mai, devant le tribunal administratif à Aachen ( Aix-la-Chapelle ) aura lieu le procès audience, pendant lequel sera décidé si l‘office d‘urbanisme de Düren a le droit de l‘expulsion immédiate de la prairie occupée au bord de la Forêt de Hambach.

Depuis trois ans, des activistes écologistes luttent contre l‘expansion de la mine à ciel ouvert de Hambach, près de Cologne. Grâce à diverses formes de protestation, elles-ils essaient d‘arrêter la production mortelle d‘électricité à partir du lignite, qui cause des dégâts déjà maintenant graves pour les animaux, les humains et l‘environnement. Les intérêts des grandes entreprises comme RWE, sont regardés plus importants que tout le reste et les conséquences sont ignorées, cachées ou minimisées. Il faut mettre fin à cela, parce que sans un environnement sain il n‘y a pas d‘habitat ni pour les humains, ni pour les autres êtres vivants.

Manif, procès et résistance

Depuis trois ans, les militant-e-s écologistes ont occupé la forêt, qui est menacé par la déforestation. On tente d‘arrêter les plans d‘RWE par l‘action directe. L‘occupation actuellement légal de la prairie au bord de la forêt est à la fois une retraite, une infrastructure, un lieu pour l‘établissement de contacts et un espace sécuritaire, qui est utilisé par différentes personnes de différentes façons pour la résistance au lignite.
Le procès devant le tribunal administratif à Aachen reposait presque 2 ans. Immédiatement après la mise en service du nouvel itinéraire de l‘autoroute A4 le procès a été repris. Pas par hasard, on procède systématiquement. Le propriétaire a été sommé de permettre l‘accès par la cour à la prairie et de faciliter l‘inspection des édifices. Le propriétaire l‘a rejeté parce qu‘il n‘a pas le droit de jouissance légale pour le terrain, ce qui est indiqué sur un grand panneau à l‘entrée de la prairie attirant l‘attention sur le fait que les militants ont ce droit juridique. Plus…