Nous avons besoin de votre appui! Lettre ouverte de Fridays For Future Rojava

fridays for future rojava logoChers étudiant.e.s de Fridays For Future,

Nous avons suivi les manifestations et les grèves pour le climat dans le monde entier avec beaucoup d’enthousiasme. Et depuis que nous avons fondé Fridays For Future Rojava en mai de cette année, nous protestons et faisons grève à vos côtés !

Fridays For Future a réuni des jeunes du monde entier, unis par la conviction que nous ne pouvons pas continuer à vivre dans un monde où la nature est en train d’être détruite !

La réalité à Rojava, la région kurde du nord de la Syrie, est très différente de la réalité dans de nombreux endroits, où il existe des sections locaux de Fridays For Future. Depuis le début de la révolution à Rojava en 2012, nous construisons un modèle alternatif de société reposant sur les trois principes fondamentaux de la libération de la femme, de l’écologie et de la démocratie radicale. Au cours des sept dernières années, des projets autonomes, écologiques et à démocratie directe ont été créés partout : des conseils de quartier, des centres de femmes, des académies de l’éducation, un système scolaire alternatif gratuit, des coopératives économiques et agricoles et bien d’autres choses. Tous les domaines de la vie ont été réorganisés de bas en haut. Auparavant, tout était règlé depuis Damas, la capitale de la Syrie. Maintenant nous nous gouvernons nous-mêmes. Dans toutes ces nouvelles structures, les femmes s’organisent de manière autonome pour pouvoir faire contrepoids aux structures de pouvoir du patriarcat.

Ce système démocratique était une cible pour les forces réactionnaires depuis le début. Tout d’abord, le Front Al-Nousra (une filiale d’Al-Qaeda), puis Daech ont attaqué nos villes et occupé de grandes parties du pays. Mais nous avons pu nous libérer de leur régime cruel. Daech a été vaincu. Mais Daech n’est pas un phénomène qui n’est apparu qu’au Moyen-Orient. Beaucoup de djihadistes sont venus ici des pays occidentaux en passant par la Turquie.

Même avec la fin de l’État islamique, les attaques ne se sont pas arrêtées. Au début de 2018, la Turquie a mené une guerre d’agression illégale et occupe depuis lors Afrin – une région qui était sous auto-administration auparavant et qui était considérée comme l’une des régions les plus sûres de la Syrie. Maintenant, la violence y règne de nouveau.

Beaucoup de jeunes comme nous ont aidé à défendre Afrin. Presque toutes les familles peuvent nommer quelqu’un.e qui est tombé.e dans la défense contre l’Etat islamique et la Turquie – qui fut assassiné pour défendre la paix et les valeurs démocratiques du monde.

Aujourd’hui, le 9 octobre 2019, la Turquie a lancé son attaque. Partout des bombes larguées par des frappes aériennes et des tirs d’artillerie tombent sur nous. Les forces turques tentent également de franchir la frontière à certains endroits. Déjà, il y a eu beaucoup de victimes civiles. Les infrastructures telles que les barrages et l’alimentation en électricité ont été parmi les premières cibles.

En ces heures éprouvantes, nous nous tournons vers vous, chers amis de Fridays For Futures. Nous pensons qu’une solution à la crise écologique n’est possible que par l’autodétermination. Notre économie doit être structurée de manière coopérative et selon les besoins de la population. C’est ce que représente la révolution dans le Rojava. Restez fort.e.s, discutez de ces sujets, ne vous laissez pas berner par les médias, sortez dans la rue ! Tant que ces attaques continueront, il y aura des actions de solidarité et de résistance. La campagne #Riseup4Rojava réunira toutes ces actions.

Si vous souhaitez nous contacter directement, écrivez-nous à l’adresse makerojavagreenagain@nullriseup.net ! Nous sommes un groupe diversifié de personnes de la région, ainsi que de personnes venues au Rojava pour soutenir la révolution. Vous pouvez donc nous écrire en anglais ou dans une autre langue !

Plus d’informations peuvent également être trouvées ici :

https://makerojavagreenagain.org/

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.