Arrête des défrichements ne signifie pas que la forêt est sûre …

Aujourd’hui nous nous sommes réveillés et la forêt était calme. Aucun grondement des machines n’a déchiré le silence, aucun hélicoptère de la police n’a survolé nos maisons. Depuis hier 18 heures RWE n’est pas autorisé à continuer le doisement. Cependant, cela ne signifie pas que la forêt est sauvée: le déboisement est interdit jusqu’à ce que le tribunal ait décidé sur la demande. Quand ce sera, personne ne le peut exactement estimer. De plus, la poursuite est dirigée contre le plan d’opération pour 2014-2017. Même si le tribunal décide en faveur de nous, le défrichement serait à nouveau possible à partir du 1er janvier 2018, à moins que le plan d’exploitation principal, qui s’appliquera à partir de 2018, ne soit contesté avec succès.

L’arrêt de la déforestation ne signifie pas non plus l’interdiction des évictions. Les cabanes dans les arbres et sur la prairie peuvent encore être expulsées ( et pour Armin Laschet, premier-ministre de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le lignite semble également être un problème favori ). Par conséquent, soyez prudent*s, tenez-vous et vos allié*s à jour. Dans le cas d’une autre opération de police, il y aura un avertissement par SMS.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.