RWE – diviser pour mieux régner

deutsch | english | español

Donc c’est vrai, après tout! “Kernspaltung bei RWE” (« Fission nucléaire chez RWE », sz): RWE a annoncé aujourd’hui de vouloir diviser après tout. En tant que tel, seulement une nouvelle dérivée «verte» a été annoncée. A midi, le cours de l’action bondit à la hausse de près de 10% et a augmenté dans l’intervalle par 16,69% par rapport à la veille.

Les affaires avec l’énergie verte, les réseaux d’électricité et la distribution sont destinés donc à être incorporés dans une nouvelle entreprise. Dix pour cent de cette nouvelle société, «verte» devrait ensuite être portée à la bourse d’ici la fin de l’année 2016 dans le cadre d’une augmentation de capital. […] La société mère de son côté se concentra à l’avenir sur la production d’électricité et commerce d’énergie conventionnelles. Selon eux, le capital de responsabilité pour les centrales nucléaires détenues par le groupe ne sera pas être modifié. (sz)

A propos des plans du Conseil exécutif d’RWE, le Conseil de Surveillance doit décider le 11 Décembre. Sur la base des résultats attendus pour 2015, la nouvelle société d’RWE va réaliser des ventes de plus de 40 milliards d’euros et un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement, de plus de quatre milliards d’euros. Elle est destinée à prendre près de 40 000 de 60 000 employés. (businessinsider)

Arrière plan est aussi la structure de l’actionnariat d’RWE. Alors que Eon est une société publique cotée avec de nombreux investisseurs, chez RWE les municipalités disposent également d’une voix décisive. Les municipalités du Nord de Rhénanie-Westphalie détiennent ensemble près d’un quart des actions d’RWE. (n24)

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.