Opération de police à Cologne lors d’une manifestation spontanée

Communiqué de presse

Cologne, le 12 Août, 2015 – Le mercredi après-midi, une manifestation spontanée a eu lieu à Cologne. L’occasion fut la détention d’un militant de la Forêt de Hambach, qui est arrêté le 22 Juillet, à l’expulsion d’une «barricade vivante», et qui depuis lors, est en détention provisoire. En outre, ce jour-là il a entamé une grève de la faim.

La manifestation spontanée a commencé à la JVA (prison) à Cologne / Ossendorf et s’est déplacé de par là à Ehrenfeld.
Comme des militants sur place rapportent, la manifestation fut encerclé par 30 – 40 policiers-cières. Il y avaient environ 40 manifestant-e-s dans l’encerclement. Selon des messages de l’endroit, il n’est pas permis d’apporter de l’eau pour les personnes dans l’encerclement.

Une personne est disponible à la presse sur place pour des entrevues et des questions :
0157 371 81 446

Cordialement,
L’équipe de presse du camp d’action du climat

Chronologie

18h30 L’encerclement est situé juste à côté du passage souterrain de la gare de banlieue à Ehrenfeld. Veuillez soutenir et diffuser ce message !
19h00 Une personne est dite d’avoir pas obéi à une ordonnance de s’éloigner et est arrêté. Les policiers-cières commencent à dissoudre l’encerclement, les premières personnes sont emportées aux fourgons.
19h30 L’encerclement est encore dispersé. On peut supposer que ces gens sont apporté-e-s au poste de police d’Ehrenfeld, qui se trouve à quelques centaines de mètres.
19h55 Les 10 dernières personnes sont emportées. La police ne prend pas de gants. 13 ont déjà quitté la poste de police, certains sont sur leur chemin à Bahnhof West. Depuis l’encerclement des cris peuvent être entendus.
Ce qui est nécessaire maintenant sont des boissons et des moyens de transport. Venez!
22h20 Beaucoup de gens se trouvent devant la station de police Ehrenfeld. Il y a encore environ 10 personnes dedans. Certaines personnes sont sur leur chemin vers Cologne – Kalk, où plusieurs personnes sont détenues.
23h00 Les partisans sont arrivés à Kalk, peu de temps après, un autre transport annoncé de prisonniers arrive. Les prisonniers sont bruyamment accueillis et en tant que réponse elles-ils tambourinent en riant-e-s contre les vitres. Comme un retour à l’envoyeur, la police tente un chèque personnel, mais ça finit en queue de poisson, lorsque plus de partisans arrivent.
Entre-temps, la poste de police à Ehrenfeld semble être vide.
23h50 A Kalk une personne quitte la poste de police et est accueillie chaleureusement. Dans le même temps 7 fourgons de police passent qui sans doute ne sont plus nécessités à Ehrenfeld.
01h00 La prochaine personne quitte la poste et disparaît dans un groupe de personnes en liesse.
01h20 La porte s’ouvre à nouveau. 5-10 personnes sont soupçonnées être encore dans le poste de police.
01h30 Maintenant la porte s’ouvre à intervalles de 3 minutes. 4 gens en plus sont libres.
02h10 4 gens en plus sont libres. Les blessures physiques et psychologiques évidentes sont sévères, mais elles sont tempérées par beaucoup d’amour.
02h30 2 gens en plus sont à l’extérieur. Il est à espérer que les gens qui attendent se savoir quand la dernière personne a été libéré, sinon ils restent debout toute la nuit.
03h40 Maintenant, au cours d’une longue période ne se passe rien, mais il y a encore des gens dedans. Rouer de coups aussi est fatigant – sans doute la police a besoin d’une pause.
04h00 La quatorzième et dernière personne (compté seulement à Kalk) est sorti.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.