Occupations d’excavateur dans la mine à ciel ouvert de Hambach – Newsticker

4 Juillet 2015
Les dernières infos en haut

21h00 Tous les gens impliqué-e-s aujourd’hui ont été libéré-e-s du poste de police à Düren. Nous sommes heureuxes et célébrons la campagne réussie !

17h20 Sur le haut de l’excavateur au bord de la mine flotte toujours le pavillon pirate. Une seule personne nettoie là-haut ( ou quelque chose de cette sorte ). Les occupant-e-s et les équipes grimpantes ne sont plus visibles. Encore, l’excavateur est arrêté.

<!–

chantier
Traduction en
chantier –>
17h10 l’excavatrice au rebord de la mine est expulsée.
Parce que nous n’avons pas de contact avec l’excavateur à débris depuis longtemps, nous supposons qu’il été expulsé aussi.
Nous souhaitons à nos amis beaucoup de force pour les heures à venir et nous nous réjouissons de pouvoir les embrasser bientôt.
Restez fort-e-s!

16h12 Les flics appellent l’occupation de prairie et demandent des « propositions constructives » pour résoudre la situation. Apparemment, ils sont à la fin de leurs pouvoirs et essaient de nous persuader d’abandonner. En outre, ils semblent avoir peur d’un orage qui s’approche prétendument incroyablement rapide. Au moins certaines personnes de la police semblent clairement êtr10h00e totalement énervées, au moins notre rire n’a pas été vraiment accuilli avec de la joie.

15h57 Une personne libérée est hospitalisé.

15h38 Trois autres militant-e-s ont été libérés à Düren et accueilli-e-s par leurs ami-e-s.

15h03 Sur l’excavatrice au bord du trou, des Klettercops (flics escaladeurs) grimpent de nouveau à la machine après une réunion – on suppose que cette fois, ils ont l’intention d’expulser.

14h30 Aussi sur l’excavatrice aux débris, des flics se déplacent.
Ils affirment avec persévérance qu’il y aura bientôt un orage et que les activistes devraient quitter l’excavatrice pour leur propre sécurité.
Selon les militants un flic est en train de compter des nuages.

14h00 Premières personnes ont été déjà libérées à Düren. L’équipe de sauvetage d’altitude (6 personnes) a quitté l’excavatrice au bord de la mine, les occupant-e-s sont resté-e-s et font signe. Le hurlement des loups Hambi pouvait être entendu à partir de plusieurs endroits.
Les deux excavatrices de charbon ont déjà été évincées, un fourgon cellulaire arrive à Düren avec d’autres militants.

12h23 Première information sécurisée que des militant-e-s sont détenu-e-s au poste de police à Düren.

12h20 Les unités d’escalade sont arrivés sur le dessus et font semblant d’être des gens du service d’incendie, qui ne veulent qu’explorer le bien-être des activistes.

11h50 Entre-temps deux policiers profitent de l’installation de sprinklers. Les unités techniques sont arrivées sous pelle 290.

11h35 Il y a un message que maintenant 5 de 8 pelles sont hors service.

11h00 « C’est un sentiment incroyablement bon d’avoir arrêté ce monstre d’acier méchant. Le trou entier apparaît comme un immense aire de jeux surréaliste et sadique. Une vue méga déprimante si il n’y aurait pas les autres pelles arrêtées et les gens dans le camp. Cela donne beaucoup de courage. Salutations solidaires de la part du groupe de référence Saloperie sur machin-acier à pelle 290. »

10h00 Sur pelle 290 les occupant-e-s s’éveillent – un peu de sommeil était possible- et commencent à installer des bâches de parasol et de raccrocher de bannières. Ils absorbent le soleil. 5 agent-e-s de police sont signalé-e-s sur le terrain. Mais ils ne sont pas encore sur les machines. Heureusement même les travailleurs d’RWE ne réagissent pas à l’invitation qu’ils rugissaient en haut « Venez, sautez vers le bas! ». Mais l’équipe bleue de leur côté ne répondait pas à la demande d’apporter un peu de bière.

06h00 Sur toutes les excavatrices des feux de Bengale sont allumés en tant que preuve photographique pour la phase préliminaire aux Jeux climatiques

05h30 La personne prise a été remise à l’équipe bleue, et énerve maintenant ses gardiens.

05h15 Un 4ème excavateur est occupée! C’est la deuxième de deux excavatrices de charbon.
Une personne a été interceptée (probablement par l’équipe blanche ( = sécurité ).
Maintenant, toutes les excavatrices au niveau de carbone, donc tous ceux qui sont là pour creuser le charbon au niveau le plus bas, sont stoppées.

environ 5h00 Un groupe qui se déplaçait dans la mine à ciel ouvert, a probablement été arrêté, il n’y a plus de contact.

04h41 Une 3ème pelle est occupé! C’est une pelle à débris sur l’avant-dernier niveau.

04h30 Il est confirmé que maintenant l’excavateur sur le rebord est arrêté.

04h26 Un autre excavateur est occupé! Cette fois, c’est une pelle de charbon au niveau le plus profond du trou.

03h42 L’équipe bleue adhère à ses propres règles. Selon la police, l’excavatrice est arrêtée maintenant.

03h19 Du contact avec l’excavatrice sur le rebord de la mine. La machine est toujours en opération.

03h11 La police est appelée, parce que les machines ne sont pas arrêtées bien que des personnes « non-entreprise » soient sur l’excavatrice.
Donc, l’équipe bleue est sous pression. La police est, selon leurs propres déclarations, sur leur chemin vers la mine à ciel ouvert pour régler la situation sur place.

02h50 Une excavatrice, au bord de la mine à ciel ouvert de Hambach est occupée!
Les machines continuent à marcher, les travailleurs n’arrêtent pas l’excavatrice.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.