Le défenseur de la Forêt de Hambach Jus est encore dans la prison dans la grève de la faim (24ème jour)

14 août 2015, Cologne Avec la grève de la faim, Jus tente d’attirer l’attention sur les réalités de l’utilisation extrême de l’énergie du lignite des mines à ciel ouvert d’RWE contre lesquelles il proteste. Celle-ci représente la plus grande source des émissions CO2 en Europe, déstabilise le climat global, déclenche des vagues de réfugiés de climat et a des effets sur les ressources et le collapsus écologique. Ici se déroule, par son étendue, la sixième disparition des espèces d’origine humaine du monde.
En outre, il proteste contre l’implication d’RWE, de la police locale et de la justice dans la protection des intérêts économiques d’RWE ainsi que le gaspillage massive de moyens publiques, pour attaquer et criminaliser des activistes d’environnement qui défendent notre planète.

Pendant que le changement de climat se déroule dans une vitesse croissante, les derniers espaces vitaux restés comme la Forêt de Hambach sont mis sur le billot d’entreprise. La terre n’est qu’une marchandise pour des criminels de climat comme RWE qui continuent à se défouler sur toute la planète. C’est à nous de maintenir la pression et de renforcer les cris d’alerte!

Jus expliquait, qu’il est maintenant dans l’isolement cellulaire et voit l’agression et l’abus par les gardiens de prison sous forme de lumières qui sont allumées et éteintes toutes les 15 à 30 minutes, pendant toute la nuit. Cette mesure est prise soi-disant pour surveiller son état de santé. A chaque repas, la nourriture est mis dans sa cellule par coup de pied. Le médecin le voit seulement une fois par semaine bien qu’il ait exigé une surveillance plus étroite de sa santé par un médecin. Maintenant, la prison menace en outre d’alimentation forcée.

Son avocat expliqua que les grèves de la faim ne sont pas usuels en Allemagne.

Jus dit :

Aujourd’hui, le 21ème jour de ma grève de la faim, je passerai de l’eau et du thé sur l’eau seulement, avec un message de l’unité, force et solidarité au mouvement de climat.

Vous avez probablement aucune idée, combien votre soutien, vraiment, signifie pour moi! Votre solidarité pendant mon transfert de Cologne à Kerpen et retour et votre piquet devant la prison JVA samedi, le 25 juillet m’a donné vachement beaucoup de force et m’aide à garder ma bonne humeur.

Deux de mes compagnons / camarades, qui étaient chez moi à la défense de la tour de Rémi, sont aussi ici chez moi dans la prison. Chris et Bob, 2 tiques de forêt, qui sont bien aussi et qui grossissent plus en plus tandis que moi je maigris.

A mes camarades dans la Forêt de Hambach, je voudrais seulement dire que je pense avec amour au moment, que nous serons uni-e-s de nouveau dans la forêt et prendrons un repas de la forêt. En savant-e-s que nous défendons et immortalisons toutes les espèces et toutes les modes de vivre qui nous soutiennent.

Certainement, il a entendu aussi la manif spontanée, mercredi le 12 août.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.