Chronologie 16-17 Août 2015

Des actions dans la mine à ciel ouvert de Hambach et sur la voie ferrée au charbon, sur laquelle le lignite est transportée à la centrale ( Hambachbahn )

16 Août 2015

07 h 00, TH Dans la mine de Hambach une excavatrice est occupée, de plus amples informations suivreront.
07 h 15, TH Il y a un premier contact avec les occupant-e-s, il y a au moins quatre personnes sur les excavatrices, la connexion téléphonique semble être perturbée activement.
12 h 30, TH Il y a des informations contradictoires sur l’actualité. D’après un article de journal, les occpant-e-s ont été arrêté-e-s avant qu’ils-elles ont pu atteigner l’excavatrice. Cependant, il y avait un appel des occpant-e-s qui ont déclaré d’être déjà sur l’excavateur. Il y a aussi une rumeur selon laquelle l’excavatrice était occupée et déjà a été évacué. Une fois qu’il y a des informations claires, elles seront publiées ici.
13 h 15, TH A Buir sont actuellement beaucoup de policiers-ères sur la route. A tou-te-s qui ne veulent pas les rencontrer  faites donc attention  !
13 h 20, TH Apparemment deux excavatrices sont arrêtées dans la mine de Hambach.
15 h 30, TH Au moins une personne a été encerclé et arrêté dans le terrain autour de la mine.
17 h 00, TH La police a confirmé que trois activistes ont occupé une excavatrice. ( Source : Aachener Zeitung.de  )
18 h 50, Hambachbahn Près de Heppendorf deux personnes sont allé-e-s sur ​​les rails et se sont enchaîné-e-s !!! Un communiqué de presse suivra aussi tôt que possible.
19 h 15, Hambachbahn Police et sécurité y sont déjà présentes. La police a tenté en vain de tirer les enchaîné-e-s à partir des blocs de béton dans le lit de la voie et se prépare maintenant à une évacuation plus longue.
20 h 30, Hambachbahn La police semble accablé. Apparemment, l’Unité Technique de la police a déjà rentré chez eux, de sorte qu’ils sont déjà contents d’enlever le gravier autour du lock-on.
21 h 00, Hambachbahn Apparemment, l’Agence de secours technique ( THW ) a repris l’affaire, et semble être de retour avec une pelle, puisque l’Unité Technique est à la maison. On peut se demander ce qu’ils veulent faire avec elle. Correction: Le THW ne participe pas !
21 h 30, Hambachbahn RWE commence à ériger des phares, probablement ils se préparent pour une longue nuit.
22 h 00, Hambachbahn Apparemment ils n’arrivent pas de mettre en marche les projecteurs. Un véhicule ferroviaire avec une pelle hydraulique arrive.
22 h 30, Hambachbahn La TEE ( Unité Technique ) est quand même arrivé, le système d’éclairage est démonté, le tout est illuminé de petites lumières.
22 h 45, Hambachbahn Un pavillon a été construit. La TEE a commencé de couper les rails avec des disqueuses.
23 h 30, Hambachbahn Le premier lock-on est cassé. Une personne enlevé-e du lit de la voie.
00 h 00, Hambachbahn Les deux personnes sont évacuées et sont emmenées sous le hurlement des loups. Les lock-ons sont enlevés. Un rail fut coupé.

17 Août 2015

00 h 00, Hambachbahn Près de Bergheim se trouve un autre blocus de lock-on, deux autres personnes sont enchaînés dans le lit de gravier.
01 h 09, Hambachbahn Jusqu’à maintenant, la police n’est pas apparu. Deux véhicules ferroviaires ont roulé, bien que la police et RWE sachent à ce moment qu’il y avait d’autres personnes sur les voies
01 h 30, Hambachbahn Deux sécurités sont arrivés et ont certainement remarqué le blocus.
01 h 50, Hambachbahn Le TEE ( Unité Technique ) est arrivée au deuxième blocus.
02 h 20, Hambachbahn L’évacuation des lock-ons a commencé.
03 h 30, Hambachbahn Le premier lock-on est ouvert, l’évacuation du deuxième a commencé.
04 h 00, Hambachbahn Le deuxième lock-on est ouvert.
04 h 00, Hambachbahn Trois personnes sont relaxées, deux sont toujours dans un lieu inconnu en garde à vue.
04 h 15, Hambachbahn Un groupe de sept personnes et quatre V-Locks ( structures tubulaires pour enchaîner les bras ) se trouve à Morschenich sur les rails, le train est encore arrêté !!!
05 h 09, Hambachbahn Un train de charbon est roulé, bien que la police et RWE sachent que des personnes se trouvent sur les voies. Heureusement, ceux-ci ne sont pas blessées ! Combien de trains enverra RWE probablement encore sur les adversaires de lignite ?!? Le blocus est quand-même debout !!!
06 h 00, Hambachbahn La police est sur ​​le site du blocus V-Lock.
06 h 35, Hambachbahn Lors de l’évacuation du deuxième blocus une personne fut blessée et transportée à l’hôpital ! La gravité de la blessure-s est encore incertaine.
06 h 35, Hambachbahn Toutes les personnes évacuées jusqu’à maintenant sont libres. La personne qui était à l’hôpital a un bras enflé, peut-être cassé, probablement foulé.
08 h 51, Hambachbahn A Manheim, il y a un blocus de grimpeurs-euses. Le service de sécurité d’RWE attaque les gardes de la corde !!! Leur tâche est de protéger de dégâts la corde vitale aux personne-s grimpante-s. Est-ce que les sécurités d’RWE veulent tuer activement des gens ?
08 h 58, Hambachbahn Deux protecteurs-euses de corde ont été battu-e-s; l’un-e d’entre eux saigne abondamment de la bouche. Un-e paramédic d’RWE est sur place, mais ne traite pas la personne saignante. D’après les sécurités, la caténaire est toujours sous tension. Une caméra emportée fut complètement piétinée. Les grimpeurs-euses vont heureusement encore bien.
09 h 16, Hambachbahn Le blocus de V-Lock est complètement effacé. addendum au début du blocus des grimpeurs-euses :. Quand la police secours fut alerté de la situation, l’appel a été pas répondu très longtemps. Mais quand enfin un-e policier-ère a répondu et on attirait son attention sur le danger mortel pour les activistes, elle-il s’en moqua – entre autres avec la question de l’endroit où se déroule l’action parce que, peut-être en Phantasialand (parc d’attractions).
Les personnes battues sont ligotés et semblent être dans un très mauvais état: En essayant de se lever, elles chancellent et il fallait donc les emporter de la voie. Des gens observantes sont repoussés.
Entre-temps, une locomotive s’est approchée très lentement jusqu’à environ 200-300 mètres au blocus. Cela prouve qu’il y a encore ou bien qu’il y a eu jusqu’à maintenant de la tension sur la caténaire. → Correction: c’est une locomotive diesel, ce qui suggère que, en fait, la tension est coupée.
09 h 40, Hambachbahn La police est maintenant sur ​​place, en outre une ambulance du service d’incendie de Kerpen et du service d’incendie de l’usine d’RWE. Toutes ces personnes ne l’ont pas encore trouvé nécessaire de soigner les personnes battues, dont l’un-e saigne encore fortement de la bouche – elles n’ont que jeté des couvertures en plastique d’urgence sur eux; Ils sont liés comme avant. La locomotive diesel est reparti maintenant.





Entre-temps, un ascenseur est sur les rails en été roulant aux activistes grimpant-e-s. Probablement sera bientôt évacuée.
09 h 50, Hambachbahn L’unité de la police anti-émeutes a emmené les activistes au sol, qui étaient déjà roué-e-s de coups, en usant à nouveau de graves prises douloureuses. Deux observateurs-euses ont été renvoyé-e-s.
10 h 19, Hambachbahn Apparemment, les activistes grimpant-e-s sont en train d’être évacué-e-s. Entr-temps, plusieurs partisan-e-s arrivé-e-s étaient brutalement enlevé-e-s de la vue de l’évacuation.
10 h 46, Hambachbahn Une des personnes évacuées a été soignée dans une ambulance puis emmené par la police vers une destination inconnue.
11 h 00, Hambachbahn Une des personnes battues se trouve à Bergheim dans l’hôpital, l’autre est en garde à vue.
11 h 10, Hambachbahn Les deux escaladistes sont évacucé-e-s.
11 h 20, Hambachbahn police semble à avoir transmis une désinformation ciblé : La circulation ferroviaire n’a pas été arrêtée. Au moins un train s’est approché à l’un des blocus, duquel RWE et la police avaient connaissance. Les activistes ont réussi à échapper à la dernière minute de cette situation aiguë et mortelle.

11 h 42, Hambachbahn Parmi les sept personnes provenant des V-lock-ons, trois sont libres. Dans quel poste de police se trouvent les quatre autres, n’est pas encore définitivement clair. Parmi les quatre personnes dans le blocus de l’escalade sont trois dans un lieu inconnu; l’une d’entre eux est dans un hôpital à Bergheim.
11 h 51, Hambachbahn Les trains n’ont toujours pas recommencé de circuler !
12 h 15, Hambachbahn Correction – Deux personnes sont encore dans le v-lock à côté de la voie. Celui a été coupé afin de pouvoir emporter les personnes dans les tuyaux à enchaîner et maintenant il faut réparer les rails.
12 h 50, Hambachbahn Deux personnes du 3ème groupe Lock-On viennent d’arriver dans le poste de police de Düren.
13 h 45, Hambachbahn Six activistes évacué-e-s sont arrivé-e-s à Düren, y compris trois blessé-e-s / enquêté-e-s de l’hôpital à Bergheim. Venez à la station de police !

14 h 05, Hambachbahn Une personne est entendu au département d’enquête criminelle à Hürth, trois autres sont portées disparues.
14 h 50, Hambachbahn une autre personne vient d’être relaxée et fut reçu devant la station Düren par ses partisan-e-s.<!–

12 h 50 Hambachbahn Soeben sind zwei Personen der 3. Lock-On-Gruppe in der Polizeiwache Düren angekommen.
–>
14 h 56, Hambachbahn Et la-le prochain-e militant-e est libre !
16 h 00, Hambachbahn Selon la police Düren, huit personnes sont encore dans le poste de police.
16 h 05, Hambachbahn La première personne qui a été arrêtée dans le cadre du quatrième blocus, quitte le poste de police de Düren.
17 h 10, Hambachbahn Devant leur station à Düren la police est stressant et pousse des gens à la rue. Blessures : entorse, abrasions, coups de poing, des blessures aux pieds …
17 h 45, Hambachbahn 15me Einsatzhundertschaft ( Unité d’intervention de cent policiers-ères ) s’est mise en position devant la station de police à Düren. Quand vient le canon à eau ?
18 h 13, Hambachbahn Vidéo intéressant sur hurlant de loups au dessus de personnel d’RWE creusant le gravier par Express. Ralf Meurer, porte-parole de la police Düren : «Bien sûr, nous voulons éviter par tous les moyens à nuire à personne ici , au détachement de ces lock-ons». Malheureusement, ceci n’a pas fonctionné. Lors de l’enlèvement d’un bloc de béton, une personne a été blessée au bras et a dû être amené à l’hôpital. Ensuite Meurer a repondu sur la question de la nature des lock-ons comme suit: «Nous ne voulons pas publier un kit promotionnel». Ne vous n’inquiétez pas, nous nous occupons de cela : DA-Reader ( page 56 )
18 h 55, Hambachbahn la personne arrêtée devant la station de police est relaxée.

Erddrachen

19 h 10, Hambachbahn Contrôles de police devant la gare de Buir. Qui bloque le chemin de fer Hambachbahn n’a apparemment pas le droit de se déplacer en train …
19 h 30, Hambachbahn Il semble que tou-te-s les activistes arrêté-e-s dans le contexte du blocus du Hambachbahn sont libres.
00 h 10 D’après des rumeurs, la personne arrêtée à la gare a été apportée à la présidence de police d’Aix-la-Chapelle.
01 h 56 L’endroit où se trouve la personne arrêtée peu de temps après minuit est encore inconnu. Nous nous en occupons, c.à.d. un avocat fut informé et le portable EA reste accessible pendant la nuit. S’il vous plaît, appellez sur le portable EA ( 015682868273 ), au cas que vous savez quelque-chose.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.