Éteindre RWE – Poursuivre la transition énergétique

allemand

Addendum à RWE AG est en chute libre et Goliath continue à tomber

Mise à jour 21/8 17 h 30 actions RWE ont glissé en dessous de 14.75 – « RWE déjà -23,8% et atteint donc un valeur qui fait penser à un krach. Au cours de l’année, le prix de l’action RWE a diminué de moitié environ. »21/8 ) :

Faillite historique en Rhénanie

Géant de l’énergie éclate et emporte les communes

« Chez nous, même le dernier l’a compris – indépendamment des bornes de pays et de divisions: Il s’agit de survivre, » Michael Hartung ( Conseil de Surveillance RWE ).

« Les ( … ) décisions ( du 10 août ) soutiennent que nous pouvons réaliser des économies, ce qui peut conduire aussi à des pertes d’emplois », Peter Terium ( PDG RWE ) la semaine dernière au personnel

Les experts boursiers du « Frankfurter Tagesdienst » conseillent dans une analyse récente à la vente des actions de la société d’énergie RWE AG

PARTITION ( comme E.ON ) IMAGINABLE
Les deux groupes ont des problèmes avec la transition énergétique, dans le cadre de laquelle des grandes centrales, une fois très rentables, sont devenues un boulet. Pour cette raison Eon détache la branche, afin de se concentrer à l’avenir uniquement sur les ventes, les réseaux et l’électricité verte. Chez RWE il y a un tel raisonnement aussi ( boerse-online.de, 13/8 )

Peter Terium, PDG d’RWE, cause du souci aux actionnaires. Depuis sa prise de fonction en Juillet 2012, la valeur de l’action d’RWE a diminué de moitié. Après la mi-parcours il y a une semaine, le déclin a accéléré. Les analystes expliquent cela en disant que RWE ne démontre pas issue de la crise et le dividende menaçait de tomber. Jeudi, le prix de l’action RWE se situait à un peu plus de 15 €. Cela devient un problème pour les villes qui détiennent 25 % d’RWE : en raison de la perte de valeur elles sont menacés de millions d’amortissement. ( 21/8 ).

Plus…

Mise à jour : L’action de Lebenslaute

Plus d’infos sur le concert de Lebenslaute devant et dans la mine à ciel ouvert de Hambach Carte

DeutschEnglishEspañol

Contact presse de Lebenslaute ( Sons de vie )
+4915787114306
presse _a t_ lebenslaute_point_net

Info
0160 9261 9994
info _a t_ lebenslaute_point_net

Plus d’info sur l’action: Lebenslaute.net – Aktion 2015
#Hambach


Vidéo d’experimentellerrand


Source : Lebenslaute


Source : graswurzel.tv



Source : Herbert Sauerwein


Source : Alina Leimbach

Chronologie inversée, les informations les plus récentes en tête

03 h 00 Tous sont libres, à l‘exception de Jus.
02 h 20 Deux personnes sont relaxées à Bergheim, une personne reste dans la détention pour le traitement de reconnaissance.
01 h 20 Le lieu où se trouvent les gens, qui probablement sont déjà évacué-e-s, est encore inconnue.
23 h 05 Pont élévateur est enlevé.
22 h 40 Pont élévateur dans la mine à ciel ouvert pour enlever trois personnes auxquelles il fut difficile à s’approcher tout près. Excavateurs et convoyeurs sont arrêtés.
22 h 20 Première personne était relaxée à Bergheim.
22 h 10 La manifestation est terminmée unanimement. On quitte la mine en commun. L’unité technique ( de la police ) arrive dans la mine. Il n’est pas connu où se trouvent 3 gens, dans la mine sur un niveau plus profond.
21 h 55 Le chœur chante encore. Les tentes sont enlevées. Atmosphère de départ.
20 h 55 Offre d’RWE de pouvoir quitter volontairement la mine sans identification. Il pleut.
Toutefois, environ 4 personnes sont déjà à Düren dans le Gesa ( point de collection des prisonniers ).
20 h 40 Convoyeurs ont été évacués.
20 h 00 9 gens sur le convoyeur, la musique sonne encore, la police a encerclé l’orchestre avec des projecteurs et des chars
19 h 07 Lebenslaute-PMPDF )
18 h 34 Concert dans la pleine marche – des gens dansant sur les convoyeurs
18 h 12 Première arrestation dans la mine à ciel ouvert
18 h 00 Quatre personnes avancent plus profondément dans la mine, poursuivie de gardes
18 h 00 Le concert de Lebenslaute « Andante an der Kante » devant l’excavateur d’RWE a commencé.
17 h 50 Orchestre s’installe et les instruments sont accordés devant l’excavateur
17 h 45 Lebenslaute occupe la mine à ciel ouvert d’RWE à TerraNova : Des individus courent sur des convoyeurs!
17 h 15 #HambacherForst vs. #RWE: #Kohleausstieg_ist_Handarbeit ( abandon du charbon est du travail manuel ) endcoal #stopdigging – Merci #Lebenslaute#Hambibleibt
16 h 30 Bilan : Très belle manif. La pénétration plus profonde des manifestant-e-s sur le terrain de l’exploitation d’RWE était empêché par la présence massive des forces policières. Dommage, Lebenslaute. Peut-être, ça marche la prochaine fois !
16 h 00 Seulement 2 paysans avec leur tracteurs se trouvent à la voiture de presse de la police.
14 h 30 Venteux, poussiéreux, bonne humeur, des slogans forts pendant la manifestation finale. Groupe de gens dansant de valses devant le barrage de police.
14 h 00 Quatre rangs de policiers-cières et 27 fourgons du côté gauche ( côté de la mine ). A part ça la situation est calme. Les chanteuses-eurs se préparent pour le concert.
13 h 00 Manifestation arrête après 200 mètres, parce que la voie est soi-disant trop étroite. Après un compromis on avance  la police a accepté de céder plus d’espace.
12 h 42 La manifestation a procédé 100 mètres. Presse est présente ( graswurzel, télé, taz, WDR ). La police a des uniformes verts ( pas d’équipement de bataille ).
12 h 35 La manifestation a été encerclée contrairement aux accords préalables avec la police. Elle porte ouvertement des attache-câbles noirs et blancs.
12 h 30 200 visiteurs au concert avec des discours. Maintenant la manifestation commence.
10 h 00 Les observateurs disent que des convoyeurs et deux excavateurs sont arrêtées par RWE

Revue de presse

Plus…

Police et RWE dans la critique à raison d’une opération à grande échelle à Ende Gelände

Intéressant est actuellement l’écho médiatique de l’action « Ende Gelände » du week-end dernier. Après les violentes opérations policières, la police et RWE se voient de plus en plus dans la critique publique. Il est rapporté, que les journalistes ont été partiellement empêché au travail par la force ( taz, report-k.de ). Que la police avait travaillé exceptionnellement en étroite collaboration avec la société et utilisé fortement ses véhicules et son infrastructure. ( taz, WDR ( troisième chaîne télé ), taz )
La police a répondu immédiatement avec une prise de distance.

Jeudi la WDR continuait les reproches dans l’Aktuelle Stunde ( heure actuelle ) : que les forces de sécurité RWE ont utilisés de la violence contre les activistes. Arnold Plickert, syndicat de la police GdP dit à ce sujet :

« Ils peuvent retenir des gens, mais seulement jusqu’à ce que la protection policière est là, et je pense, que nous y étions présents avec un grand nombre. Dans de tels cas, l’usage de la force est interdite et pour cette raison – si la violence a été utilisée contre les activistes par des gardes de sécurité – je pense que ce serait à vérifier en juridiction pénale. »

Nous sommes curieux de voir s’il se passera vraiment quelque-chose sur ce terrain, même si la croyance dans les institutions publiques est faible. Puisqu’elles sont responsables pour sécuriser le droit pour ceux qui renforcent l’économie. Les prises de distance par la police devraient être considérée seulement en tant que service à lèvres à raison de la critique des médias. Cette coopération a existé toujours aux évacuations de militant-e-s dans la Forêt de Hambach, même pendant l’action du camp climatique de l’année passée c’était comme ça, sauf que l’intérêt des médias n’était pas si grande. Plus…

Opération de police à Cologne lors d’une manifestation spontanée

Communiqué de presse

Cologne, le 12 Août, 2015 – Le mercredi après-midi, une manifestation spontanée a eu lieu à Cologne. L’occasion fut la détention d’un militant de la Forêt de Hambach, qui est arrêté le 22 Juillet, à l’expulsion d’une «barricade vivante», et qui depuis lors, est en détention provisoire. En outre, ce jour-là il a entamé une grève de la faim.

La manifestation spontanée a commencé à la JVA (prison) à Cologne / Ossendorf et s’est déplacé de par là à Ehrenfeld.
Comme des militants sur place rapportent, la manifestation fut encerclé par 30 – 40 policiers-cières. Il y avaient environ 40 manifestant-e-s dans l’encerclement. Selon des messages de l’endroit, il n’est pas permis d’apporter de l’eau pour les personnes dans l’encerclement.

Plus…

Graves reproches de violence contre la police depuis la Forêt de Hambach

Communiqué de presse

Niederaußem / Bergheim, 6 août 2015. Pendant la nuit dernière, il y avait un contrôle général de la circulation à Niederaußem, en raison duquel sont fait maintenant des accusations graves à la répression violente par des fonctionnaires de la police. Les passager-ère-s du véhicule contrôlé semblent être lié-e-s à des occupations dans la Forêt de Hambach. Sur leur blog sont rapportés des violations massives par la police. Les activistes voient cela comme confirmation de leur refus conséquent de coopérer avec la police et de leur reproche selon laquelle en Allemagne et en particulier dans la sphère d’influence d’RWE Power AG, les intérêts économiques valent plus que la constitution et les droits humains.
Plus…

Evacuation de la tour dans la Forêt de Hambach

Deutsche Version
English Version

Presse
klimaretter RWE-Forst: Polizei räumt Blockade, 17h31, PDF
KStA 5 eter hohe Barrikade am Hambacher Forst geräumt – Barricade de 5 m à la Forêt de Hambach évincée, PDF
(Même article chez la Rhein-Erft-Rundschau)

Ticker, le plus récent en premier

12h00 Un groupe attend actuellement derrière la poste de la police. Un soutien supplémentaire est le bienvenu, il y a encore des gens en route vers Kalk.

01h00 Le groupe des partisan-e-s se prépare pour la nuit devant la station de police à Kalk. À tout moment, en particulier pour le matin (à partir de 9 heures) est également bienvenue plus de soutien.

22h50 Les forces policières s’éloignent complètement. Les gens de la tour en détention à Cologne-Kalk.
Dans l’ensemble, l’action a duré un peu plus de 14 heures. Une barricade avec une personne dedans a été enlevée.

22h00 Une autre personne a été libérée à Cologne-Kalk. De deux personnes l’identité ne pouvait pas être constatée. Trois camions de pompiers ont été aperçus en route à la tour. Apparemment une barricade brûle.

21h20 On peut entendre du bruit fort de fête et de la musique depuis la tour.

21h00 La police dit aux gens à la barrière que maintenant la personne de la tour est apparemment en bas. On voit une personne qui est transporté dans une voiture. On entend du bruit de démolition.

20h55 On peut entendre aucun bruit de la direction de la tour. Plus…

Festival des beaux arts et de la culture 2015

Du 20 jusqu’au 26 juillet 2015 il y aura une manifestation colorée et créative à l’occupation de prairie contre l’exploitation minière de lignite dans la Forêt de Hambach.

Si tu as envie de choses créatrices comme la peinture, la musique, la clownerie, la construction de cabanes et de barricades, du jardin communautaire, des performances auto-organisés, du yoga, du cirque ou d’autre échange artistique, alors c’est vraiment un endroit génial pour toi.
Plus…

Communiqué de presse et déclaration d’action sur le blocus d’une excavatrice

Excavatrice dans la mine de Hambach arrêté

Buir, 9 Juillet 2015

Vers midi, 7 militant-e-s sont descendus dans la mine à ciel ouvert de Hambach d’RWE et ont bloqué de l’infrastructure technique. Samedi dernier il y avait dèjà une action similaire, pendant laquelle la plupart du travail dans la mine en question était paralysée en raison de l’occupation de quatre excavateurs à roue à godets. Globalement, ce fut le quatrième blocus dans les mines à ciel ouvert d’RWE cette année. Le but de l’action présente et de la précédente est de nuire le groupe RWE financièrement afin d’obtenir le plus rapidement possible l’arrêt de l’exploitation du charbon dans la région de lignite en Rhénanie.
Trois activistes, après qu’elles-ils avaient obstrué le chemin d’un excavateur et qu’elles-ils avaient l’arrêté, ont été arrêtés par le service de sécurité d’RWE. Quatre autres se sont enchaînés à une bande transporteuse, immobilisant ainsi une autre partie de la mine à ciel ouvert.
La critique des militants vise, entre autres choses, à la partie de lignite dans le changement climatique et le déplacement des humains et des animaux de leur milieu de vie habituel, à la fois ici, ainsi que dans les zones de l’hémisphère Sud, où les effets du changement climatique sont déjà clairement perceptibles. Plus…