« Nous ne voulons pas que ce mec là tourne ici »

(Un employé RWE à un policier lors d’un blocus ferroviaire le 14/04/2015)

Trial Le journaliste Elmo Elbrecht a déjà accompagné plusieurs occupations d’excavateurs et blocus avec sa caméra. Maintenant RWE, l’exploitant de la mine à ciel ouvert, agit en cessation, afin de lui faire arrêter son travail documentaire sur les locaux de l’entreprise. « Si nous voulons croire RWE, j’interfère par mes activités journalistiques dans le fonctionnement de la mine à ciel ouvert et du chemin de fer Hambachbahn. Je ne suis pas d’accord. » dit Elmo relax.

Attendons avec intérêt un procès captivant! Les spectateurs sont très bienvenus.

Jeudi 21 Avril à 13h00 au tribunal régional à
52070 Aachen, Adalbertsteinweg 92, salle D0.137 rez de chaussée.

Nouvelle date: Jeudi, 7 juillet 10h45, même lieu

Open Street Map (sera ouvert dans un nouvel onglet)

V en garde à vue !

Avant-hier, un camarade du milieu de la campagne contre les usines d’animaux a été arrêté par la police lors d’un contrôle d’identité dans la forêt de Hambach et est maintenant en détention provisoire. L’allégation est l’obtention frauduleuse de prestations.

Il est actuellement détenu à la prison à Aachen et sera déplacé le plus tôt mercredi dans la prison de Brunswick.
Dès que nous disposerons d’informations plus pertinentes, nous vous en informerons.

Certainement, il va se réjouir de poste. Si vous voulez lui écrire, envoyez un email à kampagne-gegen-tierfabrikenⒶriseupPÖINTnet, qui prendront soin de la suite directe de votre poste.

Bien que sa détention ne soit pas justifiée par une action dans le cadre de la Forêt de Hambach, nous ne fermerons pas nos yeux sur cet acte de répression de l’Etat contre l’un* d’entre nous ! La prison n’est pas la solution mais une partie du problème !

Afin de rester à jour sur l’affaire, et pour apprendre plus sur le travail important de la lutte contre les usines d’animaux, allez à :
http://kampagne-gegen-tierfabriken.info/genosse-in-haft

éolienne !

Depuis samedi 20 Décembre, une éolienne de 400 watts produit de l’électricité pour la prairie. Elle a été construite pendant le camp climatique en 2015 par un groupe de personnes, et a maintenant trouvé sa place à l’occupation.
Des instructions sur comment la cloner seront publiées ici dès que possible.
Éolienne sur la prairie par nuit
Merci beaucoup à vous tous pour votre engagement pendant le camp climatique.

La transition énergétique reste du travail manuel !