Le bosquet de Bochheim a été coupé à blanc !


1er déc. 2021. Vue aérienne, détail.
Pour plus d’images, voir ci-dessous

| english | deutsch |

Le 1er décembre, RWE a défriché en un jour le grandiose bosquet de Bochheim. Comme la forêt de Hambach un peu plus à l’ouest et la Bürgewald Steinheide plus à l’est, il faisait partie de l’ancienne grande forêt de Hambach. Le lieu du crime de Bochheim se trouve au nord de l’ancienne autoroute, près du bord du trou de mine à ciel ouvert.

La veille, tout avait été soudainement bouclé tout autour. La ministre régionale de la construction, Ina Scharrenbach, s’était récemment vantée : « C’est pacifié, sortez de la forêt et emportez tous les déchets que vous avez amenés avec vous. » Autrement dit: « Allez-y, pour que la destruction puisse êtree poursuivie sans entrave !» D’ailleurs, si quelqu’un est responsable des déchets, ce sont les escouades de déblayage de la police en 2018.L’action est justifiée par le fait que du gravier est nécessaire pour rendre les pentes moins raides après la fin de l’exploitation du lignite. Mais RWE continue de vendre du gravier provenant de la gravière située un peu plus au sud. L’action est justifiée par le fait que le gravier est nécessaire pour rendre les pentes moins raides après la fin de l’exploitation du lignite. Mais RWE continue de vendre du gravier provenant de la gravière située un peu plus au sud. Donc, une fois de plus, c’est une question d’argent. Et peut-être aussi parce qu’ils veulent qu’on leur donne raison, que le Hambi ne peut prétendument pas être sauvé de toute façon. Tant pis pour l’apaisement !

Nous citons ici un extrait d’un courriel du guide forestier Michael Zobel, qui décrit la situation avec précision :

Mercredi 1er décembre. Les trois quarts du merveilleux Bochheimer Wäldchen près de Manheim ont été défrichés, cet après-midi il ne restera rien de cette forêt remarquable avec ses nombreux vieux chênes et un magnifique peuplement d’ifs. Et tout cela pour du sable et du gravier, soi-disant nécessaires pour des remblais mal placés ?

Rarement le manque de scrupules de la société responsable ne fut aussi ouvertement révélé. En étroite collaboration avec le gouvernement du Land et l’autorité minière, des faits sont à nouveau créés ici,

  • bien que la plainte de BUND contre le défrichement soit toujours en cours. Le gouvernement du district d’Arnsberg n’a pas réagi et se fait une fois de plus l’agent indirect de RWE,
  • bien qu’une expertise indépendante sur le prétendu « besoin de masse » ne soitt pas encore disponible,
  • bien que la dernière décision directrice mentionne l’interconnexion des zones forestières restantes et l’importance des « tremplins écologiques »,
  • bien que des experts comme récemment Peter Wohlleben mettent en garde contre la destruction du bosquet de Bochheim et les conséquences pour le Hambi.

Le dôme de chaleur local dont Peter Wohlleben parle dans sa déclaration sera bien sûr intensifié par ce défrichement. Non seulement il menace les forêts Hambi et Steinheide de dessiccation, mais il soulève bien sûr aussi beaucoup de poussière fine provenant de la mine.
Pour les chauves-souris aussi, cette petite forêt était un lien important entre la forêt de Hambach et la Bürgewald Steinheide.
Pour répondre à Ina Scharrenbach, qui est encore la ministre de la construction en NRW, nous ne pouvons que dire : Il n’y aura un tendre début de pacification que lorsque VOUS sortirez de la forêt. Et emportez avec vous tous les déchets que vous y avez mis.
Mais il ne peut y avoir de véritable pacification que lorsque nous les humains et notre terre sont plus important.e.s que l’argent.

Une bonne vue d’ensemble du défrichement peut être trouvée dans cette vidéo aérienne prise par un drone. En arrière plan le Hambi. Pour le vidéo cliquez ici dannipilger, avec une chanson de @GerdSchinkel

vue d’ensemble du défrichement

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.