La justice climatique signifie également :Les réfugié-e-s sont les bienvenues !

Allemagne 2015. Les groupes d’extrême droite « citoyens concernés », nazis, pegida et l’AfD font de l’intox de l’opinion publique contre les réfugié-e-s, manifestent devant des domiciles de réfugié-e-s et presque chaque jour un hébergement pour les réfugié-e-s est attaqué, jusqu’à présent la plupart inhabités, mais même des bâtiments, dans lesquelles déjà vivaient des gens, ont été attaqués. Les représentant-e-s des partis au pouvoir à Berlin, CDU et SPD, se réfèrent à ces gens comme de la « racaille » et condamnent leurs mouvements verbalement, alors qu’ils d’une part assurent à peine la protection des réfugié-e-s ( à Heidenau ils-elles ont envoyé seulement 136 flics pour protéger les réfugié-e-s contre plus de 1000-droite ) et d’autre part ils-elles se rencontrent même les revendications de ces mouvements de droite par l’aggravation de la vie des réfugié-e-s massivement ( resserrage de l’obligation de résidence, des colis alimentaires au lieu de paiements en espèces ), en déclarant de plus en plus de pays « pays tiers sûrs  »( principalement des pays des Balkans où les Roms sont exposés à la discrimination encore plus massive que partout ailleurs ) et maintenant par la fermeture des frontières avec l’Autriche et le Danemark à nouveau et la réintroduction de contrôles aux frontières.

Qu’est-ce que tout cela a à voir avec la Forêt de Hambach et le mouvement environnemental ?
D’une part, tout le monde qui se sent engagé-e en aucune manière aux valeurs de solidarité et de liberté, doit s’opposer à ce sentiment raciste.
D’autre part, nous voulons aussi souligner que les raisons pour lesquelles les gens au Moyen-Orient, dans de nombreux pays d’Afrique et dans d’autres parties du monde, doivent quitter leurs maisons, sont produites en grande partie ici chez nous, concrètement ici aussi dans le bassin minière de lignite rhénan, la plus grande source de CO2 en Europe. Parce que le changement climatique détruit massivement leurs moyens de subsistance, en particulier dans les pays du Sud mondial, où les gens y ont contribué le moins. En Syrie, où à l’heure actuelle particulièrement beaucoup de gens fuient la guerre civile qui fait rage, a été précédée par une grave sécheresse qui a favorisé les conditions de cette guerre civile.
Par conséquent, les pays qui ont causé ( et causent encore ) le changement climatique, à savoir principalement l’UE et les États-Unis, ont une obligation spéciale d’accueillir des réfugié-e-s. Ou bien, selon les mots du mouvement des réfugié-e-s : « Nous sommes ici parce que vous détruisez nos pays » – par le changement climatique, le commerce des armes et la politique étrangère impérialiste.
Mais peu importe, chaque personne devrait avoir le droit de choisir librement son lieu de résidence. Donc à la fois les causes de leur départ doivent être combattues, ainsi que la liberté de mouvement doit être obtenu de haute lutte. A toute personne, qui veut rester chez soi, doit être donné la possibilité – et qui veut venir, doit avoir ce droit !

Le slogan « Les réfugié-e-s sont les bienvenus ! » se traduit par de nombreuses initiatives de la société civile qui soutiennent les réfugié-e-s en recueillant des dons, offrant des cours d’allemand et en organisant des « cafés de bienvenue ». Mais la solidarité ne doit pas se limiter à l’aide humanitaire. Solidarité avec les réfugié-e-s signifie aussi que la politique qui crée les causes pour la fuite et en même temps ferme les frontières et aggrave les conditions de vie des réfugié-e-s, doit être combattue !

Quelques choses qui seraient très utiles :

  • Visitez les sièges des partis CDU et SPD, pour y exprimer de quelle manière que ce soit, ce que vous pensez de leurs politiques racistes ( Démonstration, piquet, occupation, dommages de la propriété… la créativité ne connaît pas de limites ).
  • Organisez la protection antifasciste pour les réfugié-e-s contre les attaques racistes, luttez contre les nazis. Soutenez votre Antifa locale !
  • Devenez « complice » d’évasion ou donnez d’une autre manière de la solidarité pratique.
  • Pendant la saison de déforestation ( à partir du 1er Octobre ), venez dans la Forêt de Hambach et luttez ici contre la cause de la fuite d’une grande parti des réfugié-e-s : le changement climatique. Par exemple, rejoignez le Camp à partage des compétences (Skill-sharing-camp) et la fête blocus du chemin de fer de Hambach ( les deux sont annoncés sur ce site ).

Cette liste est incomplète. Mettez-vous martel en tête et soyez créatifs-ves.

Combattons le racisme et l’état !
De la justice climatique maintenant ! – Les réfugié-e-s sont les bienvenues !
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.