Éteindre RWE – Poursuivre la transition énergétique

allemand

Addendum à RWE AG est en chute libre et Goliath continue à tomber

Mise à jour 21/8 17 h 30 actions RWE ont glissé en dessous de 14.75 – « RWE déjà -23,8% et atteint donc un valeur qui fait penser à un krach. Au cours de l’année, le prix de l’action RWE a diminué de moitié environ. »21/8 ) :

Faillite historique en Rhénanie

Géant de l’énergie éclate et emporte les communes

« Chez nous, même le dernier l’a compris – indépendamment des bornes de pays et de divisions: Il s’agit de survivre, » Michael Hartung ( Conseil de Surveillance RWE ).

« Les ( … ) décisions ( du 10 août ) soutiennent que nous pouvons réaliser des économies, ce qui peut conduire aussi à des pertes d’emplois », Peter Terium ( PDG RWE ) la semaine dernière au personnel

Les experts boursiers du « Frankfurter Tagesdienst » conseillent dans une analyse récente à la vente des actions de la société d’énergie RWE AG

PARTITION ( comme E.ON ) IMAGINABLE
Les deux groupes ont des problèmes avec la transition énergétique, dans le cadre de laquelle des grandes centrales, une fois très rentables, sont devenues un boulet. Pour cette raison Eon détache la branche, afin de se concentrer à l’avenir uniquement sur les ventes, les réseaux et l’électricité verte. Chez RWE il y a un tel raisonnement aussi ( boerse-online.de, 13/8 )

Peter Terium, PDG d’RWE, cause du souci aux actionnaires. Depuis sa prise de fonction en Juillet 2012, la valeur de l’action d’RWE a diminué de moitié. Après la mi-parcours il y a une semaine, le déclin a accéléré. Les analystes expliquent cela en disant que RWE ne démontre pas issue de la crise et le dividende menaçait de tomber. Jeudi, le prix de l’action RWE se situait à un peu plus de 15 €. Cela devient un problème pour les villes qui détiennent 25 % d’RWE : en raison de la perte de valeur elles sont menacés de millions d’amortissement. ( 21/8 ).

« Terium peut réduire les coûts jusqu’à ce qu’il couine. Mais cela ne suffira pas », un expert de la branche avait été cité par l’agence Reuters. En outre, la pression sur le directeur général Peter Terium aggrave vu les problèmes au Royaume-Uni, qui sont clairement, contraires à la transition énergétique, de la responsabilité de la Direction du Groupe. Aussi en raison de problèmes internes dans les systèmes informatiques et de facturation, qui sont connus depuis un certain temps, les bénéfices de la filiale britannique Npower avaient chuté de façon spectaculaire dans le premier semestre.
Une autre coupe de dividende serait un coup dur pour les actionnaires municipaux d’RWE. Près de 24 pour cent des actions sont détenues par les villes d’Essen, Dortmund ou Bochum.

Le fonds de pension norvégien, l’un des investisseurs majeurs dans le monde, vend la plupart de ses investissements en charbon ( PDF ). La chute d’RWE dans l’abîme est imparable et c’est seulement une question de temps: combien de temps prendreront les dernières convulsions. Le plus tôt sera le géant fossile partira du réseau, le mieux pour la Rhénanie. La destruction quotidienne doit être arrêté afin de sauver la Forêt de Hambach. La transition énergétique viendra, d’une façon ou d’une autre, même si l’on continuerait à draguer la Rhénanie et plus d’habitats seraient détruits. La mortalité infantile et les maladies respiratoires sont disproportionnellement élevées dans les bassins de lignite, y compris à et autour de Cologne, non seulement en Colombie, depuis laquelle RWE importe du charbon et soutient de cette manière des violations des droits humains et groupes de terroristes paramilitaires.

Rachat obligatoire d’RWE imparable …

Descente de Dax continue. Après le rachat obligatoire d’hier entre 8 et 15 heures, les inveDax setzt Talfahrt fort.. Investor*innen hieven RWE-Kurs heute nach dem gestrigen Sell-Out von 8 bis 15 Uhr auf 15,60 €, um den zehntägigen Absturz ( -3.9% ) bei 15,10 € aufzuhalten. Doch seit zwei Stunden fällt der Kurs weiter ( -0,3% ), sodass absehbar ist, dass sie Gesamttendenz fortsetzt: -6,9% auf drei Monate, -16% auf 1 Jahr, -39% auf 5 Jahre. r–>stisseurs-euses levaient le cours d’RWE aujourd’hui à 15,60 € pour arrêter le crash de dix jours ( -3,9% ) à 15,10 €. Mais les deux dernières heures, le prix continue de baisser ( -0,3% ), de sorte qu’il est prévisible que la tendance générale continuera : -6,9% à trois mois, -16% pour 1 an, -39% pour 5 ans.

Jusqu’à la fin de la décennie, le géant de l’énergie RWE produira 10 à 15 pour cent moins d’électricité à partir de lignite dans le bassin rhénane. […] Il n’a pas encore décidé quelles unitées de production seront fermées. Des ajustements de personnel nécessaires seraient conçus « équitables et socialement acceptables », Hartung assure. RWE emploie près de 10 000 personnes dans la région, y compris Cologne.
Pour des raisons de protection du climat, le gouvernement fédéral avait décidé, à l’échelle nationale, à mettre les centrales les plus polluantes avec environ 2,7 gigawatts dans une réserve et de les prendre plus tard complètement du réseau. RWE estime qu’environ la moitié de cette capacité appartient au groupe basé à Essen. ( 14/7/2015 ).

RWE a dormi pendant la transition énergétique. En particulier sous l’ancien PDG Juergen Grossmann elle a misé sur le charbon et l’énergie nucléaire. En 2014 RWE a généré la moitié de son électricité à partir de charbon et de lignite. La part de l’électricité renouvelable était un peu moins de cinq pour cent. Il paraît qu’en 2015, leur branche écologique Innogy peut accroître son bénéfice après de nombreux revers. […] La saignée dans le nombre d’employé-e-s devrait continuer. RWE a actuellement 59.000 employé-e-s après autrefois plus de 70.000. Dans la division des centrales électriques menace la perte de près de 1000 emplois. ( 11/8 ).

RWE, le deuxième plus grand groupe énergétique de l’Allemagne, prévoit de rationaliser sa structure organisationnelle de manière significative face aux bénéfices écroulées. Le Conseil de surveillance du fournisseur d’énergie conseille lundi lors d’une réunion spéciale à Essen sur un programme de conversion avec laquelle PDG Peter Terium veut réduire le nombre de sociétés partielles de manière significative et d’accélérer les processus décisionnels. Environ un tiers des quelque 100 filiales et unités pourraient être regroupées ici ou fusionnées.
Le boom des énergies renouvelables et une baisse violente des prix de gros de l’électricité exigent trop d’RWE. La structure de l’entreprise résultant de ces dernières décennies prouve maintenant d’être trop complexe et coûteux. La bureaucratie est énorme et est considéré comme une raison pour laquelle RWE avec le schwertut de redressement de l’énergie ( 10,8. <!–
Der Boom der erneuerbaren Energien und ein heftiger Verfall der Strompreise im Großhandel belasten RWE. Die in den vergangenen Jahrzehnten entstandene Firmenstruktur erweist sich inzwischen als zu komplex und teuer. Die Bürokratie ist enorm und gilt als ein Grund, weshalb sich RWE mit der Energiewende schwertut ( 10.8.–>

Dans des forums d’investisseurs est spéculé :

Il est appuyé d’ores et déjà par des achats, pleinement contre le marché qui continue d’être en baisse. Apparemment une descente au-dessous de 15 est voulu en aucune façon !!! Pour un « jeu » au moins à court terme, cette fois dans l’autre direction, je vois ici les meilleures conditions. Le Dax peut retomber à 100 points, ici il ne descend pas en dessous de 15, certainement pas aujourd’hui!

RWE lutte littéralement pour son survie.
Avec de l’électricité verte plus ou moins fortement subventionnée, entre-temps 25% de l’électricité sont produite.
Malheureusement, ce sera encore plus même sans d’importantes subventions puisque l’énergie éolienne n’est vraiment pas cher à 7 cents / kWh et l’énergie solaire est certainement moins cher que le prix de vente actuel.
De cette manière, la part de marché d’RWE, E.ON etc. est en ce moment à 75% et sera de moins en moins.
En outre les centrales nucléaires doivent encore être démantelées.
Le tout à un niveau élevé de la dette.
Actuellement, je n’achèterais même pas RWE pour 8 euros.
100% négatif est possible à partir de chaque cours.

D’abord, dans les bons temps, RWE était motivée à des gains élevés par les communes fauchées, qui participent à l’entreprise.
Par conséquent RWE a maintenant un bilan encore plus critique qu’E.on.
Ensuite, la politique a réduit le marché restant pour les producteurs d’électricité conventionnelle avec le développement coûteux en partie absurde des énergies alternatives.
Pour moi en tant qu’actionnaire, RWE n’est donc pas plus attrayant parce que la politique a manœuvré la société au bord de la catastrophe …

Pour certains, c’est une pure folie et pour des autres ce sont des schémas qui se répètent à la bourse encore et toujours au fil des années.
Et dans les forums, ce sont toujours les mêmes slogans et les assurations mutuelles, que cette fois, tout est différent et toute comparaison irrecevable, et que cette fois le stock va certainement hausser bientôt, si seulement les méchants vendeurs à découvert sont partis …
Ce que je ne comprends tout simplement pas, pourquoi beaucoup ici s’accrochent à des dinosaures et l’enjolivent également.

Le fonds public pour leurs dispositions milliards sera dans le plus brefs délai et de la réalité, qu’ils ont acquises à travers les tribunaux de l’argent pour être remis dans une mesure beaucoup plus grande entre eux. Les sociétés perdront décidément ces plaintes, très peu importe comment ils se terminent.

… la transition d’énergie non plus

Quoi qu’il en soit, la transition énergétique est imparable, et RWE va continuer à baisser tant qu’aucune transition grave peut être vu sur les renouvelables.

L’énergie solaire devient dans de nombreuses parties du monde la source d’électricité la moins chère / Jusqu’à 2025, l’énergie solaire sera dans les régions ensoleillées moins cher que l’électricité de gaz et charbon / conditions stables sont une condition préalable pour le succès ( 24/02/2015 07:00 )
Agora Energiewende, Berlin ( ots ) – Dans de nombreuses parties du monde, les installations de panneaux solaires livreront dans quelques années l’électricité le meilleur marché. En 2025, les coûts de production en Europe centrale et du Sud seront réduites à 4 à 6 cents le kilowattheure, jusqu’en 2050 même …
Changement de tendance dans la transition énergétique / Bilan 2014 : les émissions de gaz à effet de serre diminuent / énergies renouvelables source principale d’électricité / consommation d’énergie et du charbon ont diminué / prix de l’électricité baissent légèrement ( 07/01/2015 07:15 )
Agora Transition énergétique: Berlin ( ots ) – La transition énergétique est sur le bon chemin : En 2014, ont été enregistrés dans de nombreux domaines clés de développements positifs. Par exemple, pour la première fois les énergies renouvelables sont la source la plus importante dans le mix énergétique …

Terium échange des chaises dans la filiale britannique afin de parer rachat obligatoire

Seulement au printemps, Coffey a changé d’Innogy, la filiale verte d’RWE, en Grande-Bretagne, pour la mettre sur les rails. Directeur financier Jens Madrian devait quitter son poste aussi. RWE se bat sur ​​l’île avec des problèmes dans le système de comptabilité et avec une perte de clients. Le bénéfice d’exploitation a chuté il dans le premier semestre de 52 pour cent à 83 millions d’euros. RWE et RWE power ont refusé de commenter.
Avec cette décision Terium voulait prendre les rênes dans sa main, dit une personne bien informée. Les actions déjà battues du groupe avaient perdu de valeur considérablement après l’annonce des problèmes au Royaume-Uni il y a une semaine. Le prix a chuté à son plus bas niveau depuis au moins 24 ans. Après le rapport de Reuters sur le changement de direction au Royaume-Uni ils s’arrangèrent jeudi.

Avis de vente : attente de dividende réduite

sans être en mesure d’empêcher d’autres réductions de dividendes

Selon les données de l’agence Reuters, les estimations des experts vont en moyenne de 75 à 85 cents par action. Certains n’attendent même que 50 cents. Pour 2014, RWE avait versé un euro – en 2008, il y avait encore 4,50 euros. PDG Peter Terium contrebraque avec une restructuration du groupe, de nouvelles affaires, une réduction de l’emploi et de l’économie.
Les prix de gros de l’électricité tombés causent des problèmes à RWE. Mais aussi des questions de facturation et une baisse des profits dans l’entreprise importante au Royaume-Uni.
« Les problèmes dans le Royaume-Uni sont le premier vrai tache sur l’image de Peter Terium », déclara le gestionnaire de portefeuille Union Investment, Thomas Deser.
Selon lui, le modèle d’affaires est à peine attrayant aussi à cause de l’incertitude sur le niveau futur des dividendes pour de nombreux investisseurs. Les actions avaient chuté ces derniers jours à leur plus bas niveau depuis au moins 24 ans. Le jeudi ils avaient perdu plus de un pour cent à 15,59 euros.
Une réduction du dividende pourrait également causer des problèmes à de nombreuses municipalités dans leurs plans budgétaires. Elles détiennent près de 24 pour cent des actions. Des villes fauchées comme Essen, Dortmund ou Bochum ont misé longtemps sur les revenus fiables de leur participation dans ce fournisseur. Avec le crash du stock, à certaines municipalités menacent des dépréciations si elles ont le papier dans leurs livres à des valeurs encore plus élevées. En 2007 le prix de l’action valait encore près de 100 euros.

18/8 Analyste conseille à vendre

FRANCFORT ( dpa AFX ) – Les actions d’RWE continuent à se trouver profondément dans la vallée des larmes. Mardi des commentaires sceptiques des analystes poussèrent le papier du fournisseur à son niveau le plus bas depuis plusieurs décennies. RWE, ainsi que son rival Eon, souffrent des conséquences de la transition énergétique souhaitée politiquement qui leur mettent un fil à la patte avec les grandes centrales autrefois lucratives.
Mardi, les actionnaires d’RWE avaient à faire face un commentaire sceptique de la banque française Société Générale. Analyste Lüder Schumacher recommandait à vendre les certificats d’actions. Il abaissa son objectif de cours de 21 à 15 euros.
Il dit que sa liste de préoccupations en vue du fournisseur fut déjà longue et maintenant avait été élargi face aux attentes des impôts plus élevés, écrit Schumacher. Par conséquent, l’analyste a coupé fortement ses estimations des bénéfices pour 2015 et 2016. Les préoccupations relatives à un ralentissement de l’économie en Chine pourraient charger en plus les prix de l’électricité et pour conséquent le cours d’action d’RWE, il prévint.
Selon l’analyste d’RBC John Musk il apparaît désormais inévitable de couper le dividende. Il attend que la tête du groupe à Essen va réduire le dividende de 40 pour cent. Pour 2014, RWE avait versé encore 1 euro par action à ses actionnaires.
Selon un rapport, la société d’énergie en difficulté pourrait désigner Werner Brandt, l’ancien directeur financier d’SAP, comme président du conseil de surveillance. Un négociant dit que Werner Müller, président de l’RAG-Kohlestiftung, convient peut-être mieux pour le boulot.
L’ancien ministre de l’Economie allemand pourrait utiliser ses contacts pour parvenir à une bonne solution pour RWE dans les négociations sur les dispositions relatives à la mise hors service des centrales nucléaires et l’élimination des déchets nucléaires./la/das/mzs/he

Aussi dans les nouvelles

  • Jeu 20/08/2015 : Nuageux perspectives pour Wall Street, Dax continue en descente.
    Le sixième jour d’affilée il y a de longs visages à la Bourse de Francfort : le Dax perd à nouveau en valeur – c’est causée par des préoccupations concernant l’économie chinoise. Les signaux de taux d’intérêt depuis les États-Unis rendent les investisseurs également un peu dérouté.
  • Jeu 20/08/2015 : Chef doit aller, RWE prend des mesures énergiques dans sa filiale britannique.
    RWE a répondu aux problèmes dans le Royaume-Uni: selon des initiés, la société d’énergie va changer la direction de sa filiale britannique nPower. Avec la mesure, chef Terium d’RWE veut prendre les rênes dans sa main.
  • Mer 19/08/2015 : RWE envisage de nouvelles suppressions d’emplois.
    RWE, la société d’énergie tombée dans la crise, compte dans la restructuration à venir avec de nouvelles suppressions d’emplois.
  • Mar 18/08/2015 : Perte de près de 40 pour cent depuis Janvier, le stock d’RWE connaît de ventes fortes
    Actuellement le cours de l’action du groupe énergétique RWE ne trouve pas son zéro. Le papier perd selon des commentaires négatifs des analystes continuellement. les observateurs du marché n’ont pas beaucoup d’espoir.
  • Lun 17/08/2015 : Protestations s’élargissent massivement, les adversaires de lignite épreuvent RWE de manière significative.
    Les protestations contre l’extraction de lignite ne sont pas nouvelles. Surtout contre les mines à ciel ouvert de Garzweiler et Hambach dans le bassin rhénane s’est formée une résistance massive. Avec les récentes actions massives semble avoir atteint une nouvelle dimension.
  • Lun 17/08/2015 : « Power to Gas » Percée pour la transition énergétique?
    Par de l’ensoleillement et par du vent fort, de l’électricité est produite en abondance. jusqu’ici c’est presque impossible de le sauver en masse. La conversion au gaz pourrait apporter une percée pour la transition énergétique – dès qu’elle est efficace.
  • traduction en chantier
    A partir d’ici, la traduction est faite à l’aide d’un logiciel. Pour une traduction plus correcte il faut revenir bientôt ou bien continuer en allemand
  • Lun 17/08/2015 : 4,60% d’intérêt et 35% la sécurité RWE -Festzins express<!–
    Mo. 17/08/2015 : 4,60% Zinsen und 35% Sicherheit RWE-Festzins Express
    Un nouvel emprunt obligataire d’RWE -Partagez permet au cours des trois prochaines années, un rendement annuel brut de 4,60 pour cent, si le prix d’achat d’actions en trois ans ne perd pas plus de 35 pour cent de sa valeur actuelle.
  • Dim 16/08/2015 : Soleil d’été consommateurs accablés réseaux d’électricité doivent payer<!–
    So. 16/08/2015 : Sommersonne belastet die Netze Stromverbraucher müssen zahlen
    L’été ensoleillé rend beaucoup de gens heureux. Mais records de températures élevées que cette année font les opérateurs de réseaux électriques à des défis majeurs. Les millions de coûts supplémentaires de dollars pour payer les clients finaux d’électricité.
  • Sam 15/08/2015 : l’utilisation de la police à arrêter des militants Garzweiler excavatrice à lignite<!–
    Sa. 15/08/2015 : Polizeieinsatz in Garzweiler Aktivisten stoppen Braunkohle-Bagger
    Sur le terrain de la mine à ciel ouvert d’RWE à Garzweiler militants et la police chaque autres conseillé. La Coalition pour l’action « zone d’extrémité » pour arrêter le fonctionnement de l’excavatrice géante réussir. Le spray au poivre de police de l’utilisation.
  • Ven 14/08/2015 : Wall Street termine en territoire positif Dax est à une perte pour le week-end<!–
    Fr. 14/08/2015 : Wall Street schließt im Plus Dax geht mit Verlust ins Wochenende
    À peine sorti de la couverture, les investisseurs osent le marché boursier allemand. Pour clôturer la semaine de Dax doit de nouveau insérer une légère baisse. Faiblesse des données économiques de la zone euro pour attirer pas les achats. Les marchés boursiers américains étaient contre.
  • Le fonds de pension norvégien, l’un des investisseurs majeurs dans le monde, vend la plupart de ses investissements de charbon ( PDF ). La chute d’RWE dans l’abîme est imparable et il est juste une question de temps combien de temps les dernières convulsions. Le plus tôt sera le géant fossile va de la grille, le meilleur pour la Rhénanie. La destruction quotidienne doit être arrêté afin de sauver la Forêt de Hambach. La transition énergétique est une façon ou d’une autre, même si le Rhénanie plus dragué et autres habitats serait détruit. La mortalité infantile et les maladies respiratoires sont dans les zones minières de charbon est disproportionnellement élevé, y compris dans et autour de Cologne, non seulement en Colombie, dont RWE charbon importé et donc atteintes aux droits humains et soutenus paramilitaires.
    Unstoppable RWE rachat obligatoire

    Dax continue descente .. * investisseur de l’intérieur RWE -Cours pilonnement aujourd’hui après d’hier le rachat obligatoire 8-15 horloge 15,60 € pour arrêter le crash de dix jours ( -3,9% ) à € 15,10. Mais les deux dernières heures, le prix continue de baisser ( -0,3% ), de sorte qu’il est prévisible qu’il continue tendance générale: -6,9% à trois mois, -16% pour 1 an, -39% pour 5 ans.

  • Ven 14/08/2015 : RWE -Discount-Puts 40% de chances en quatre mois<!–
    Fr. 14/08/2015 : RWE-Discount-Puts 40%-Chance in vier Monaten
    Si le prix de l’action d’RWE ne peut pas récupérer de manière significative de l’accident de ces derniers mois dans les prochains mois, les investisseurs trouveront sur ​​la valeur met des opportunités intéressantes pour les retours.
  • Jeu 13/08/2015 : Perte de près de huit pour cent, actions RWE tombent sur nouveau plancher.
    De la morosité chez les actionnaires d’RWE: Les chiffres fraîches sont pire que prévu, et le prix des actions se précipite dans la séquence vers le bas. Avec un peu plus de 17 euros les actions coûtent aussi peu qu’avant le début de l’enregistrement des données.
  • Jeu 13/08/2015 : Les bénéfices de l’entreprise chutent fortement, RWE reste en crise.
    RWE est encore dans une crise: Dans la première moitié bénéfice net chuté de 28 pour cent à 543 millions d’euros, que la société a annoncé. La mauvaise performance a surpris les analystes même qui avait précédemment attendus une diminution.

Mais pas seulement RWE, mais partout dans le monde l’économie baisse.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.